Pimpf
Sémic : Fantask N°2 (Avril 2001)

Fantask N2 Fantask N°2 : Couverture d'Art Adams. 19 FF.

Enfin le N°2 à se mettre sous les yeux. On pouvait raisonnablement se demander comment cela allait se passer. Tout d'abord, la couverture du N°2 est vraiment sympathique et on nous promet un N°3 sous la plume de Ciro "Photonik" Tota. Miam ! Miam ! (on aurait aimer la voir, mais ce sera pour une prochaine fois).

On retrouve (avec plaisir) Nathan Never, Homicron, Fantask'Force, Ozark, MonkeyMan et O'Brien, Demain les monstres de Mitton ainsi qu'une histoire courte, la planche humoristique de Crisse et un port folio de Chris Malgrain. Encore beaucoup d'histoires, mais un peu moins de dispersions que dans le 1er opus et toujours un rédactionnel intéressant à se mettre sous la dent. On sent que l'équipe Sémic s'éclate vraiment avec cette revue et le résultat, s'il n'est pas encore parfait (les épisodes de Nathan Never sont coupés en deux, par exemple), est tout de même très agréable.

En voiture...

Nathan Never : "Le monolithe noir" par Medda, Serra & Vigna, Bonazzi
Dans ce futur disjoncté, Nathan Never lutte contre la criminalité au sein de l'agence Alfa, aidé par la ravissante Legs Weaver (clone de Sigourney) et de Reiser, le fou d'informatique. Après une arrestation mouvementée, Never reçoit un colis de la part du flic véreux John Morrell. Il renferme la bande du film de Stanley Kubrick "2001, l'odyssée de l'espace" à une période où il ne subsiste AUCUNE copie de ce chef d'oeuvre. Alors que Never décide de se renseigner pour connaître la raison de ce "cadeau", il est accueilli par l'inspecteur Ishimori qui lui apprend la mort de John Morrell...
Un trait dépouillé pour une série qui s'installe et prend corps. On sent la patte et le sérieux de la maison Bonelli. Je sens que je vais devenir accroc...

Le Dossier Homicron : "Double jeu !" Scénario de Jean-Marc Lofficier, Dessins de J-J Dzialowski.
Bien qu'un peu plus présent en arrière plan, Homicron joue toujours les utilités dans cet épisode. Frank Universal se fait aidé par Rick Ross IV alias Baroud pour retrouver Sally Swift. On les découvre au bout d'un parachute au dessus d'une pyramide aztèque alors que leur avion vient de se faire descendre. La pyramide est en fait une base Kyrosienne où sont enfermés Sally et Homicron et nos deux compères viennent les délivrer...
Beaucoup (trop ?) de rebondissements dans un épisode tonitruants servi par le trait sombre de JJD et un scénario qui veut trop en dire et trop incorporer d'ingrédients du "Sémic-verse" d'un seul coup. On est un peu perdus dans tous ses nouveaux personnages qui nous tombent dessus comme si on les connaissait de toujours et où chacun semble réfléchir avec ses poings.

Ozark : "Les Inquisiteurs" scénario de JM London, dessins de JJ Dzialowski
Encore le trait sombre de JJD pour un scénario où l'action omniprésente laisse trop peu de place (à mon goût) à l'installation d'Ozark. Je pense que la nouvelle identité d'Ozark est intéressante (de toute façon l'ancienne ne valait pas tripettes...), mais j'ai le sentiment qu' on veut aller trop vite et montrer trop systématiquement de la baston. Mon grand âge m'incline sans doute à des histoires plus posées. J'attends toujours que cette histoire se lance car on sent un réel potentiel.

Fantask Force : "Un mal insondable" scénario et dessins de Reed Man (mais qui est donc ce Reed Man ?).
Caro (très sexy) fait des cauchemars peuplés de poissons et de monstres tandis que son frère, petit génie en herbe, veut lui montrer sa denrière trouvaille : Le gondolier noir qu'il a réussi à réparer. Ils prennent les airs tous les trois tandis que le jeune garçon décide de baptiser leur formation la "Fantask Force" car ils doivent se rendre rue des fantasques (ça existe ça ?) à Lyon.
Un trait dans la lignée de Mitton avec quelques influences de Jack Kirby (Caro a des airs de Crystal, la copine de Johnny Storm des FF), une mise en page dynamique, un suspense qui sait prendre son temps. Je pense que cette histoire risque d'être la bonne surprise de cette revue.

Chris Malgrain : Portfolio. Des images du Gladiateur de Bronze, Kabur, Homicron, Ozark, Phénix, Wampus et Zembla où Chris Malgrain montre un réel talent pour s'adapter à ses personnages (Zembla, Wampus et Kabur sont à mon avis les plus réussis). Bizarrement, je trouve ce port-folio plus abouti que celui de Bernasconi qui est pourtant un artiste confirmé.

Monkeyman & O'Brien :"Tortorus" par Art Adams
Je sens que je deviens fan de ce duo hétéroclite. Le graphisme fin d'Art Adams et son humour n'y sont pas étranger. Alors qu'ils font visiter leur laboratoire, un gamin teste sur sa tortue "Tortorus" sur une machine à évolution expérimental, mais elle devient géante et fait bien des dégats...

Zone 51 de Crisse. Un court intermède humoristique d'une page.

"Rédemption" : par Alex Nikolavitch & Aleksi
Un curieux personnage vient se confesser chez un prêtre au coeur de la nuit. Apparemment, il a beaucoup à se faire pardonner...

Demain... les monstres : "Fécondation" par J-Y Mitton
Dans un bar bruyant, un étranger bizarre fait son entrée tandis qu'une jeune fille sanglote. Des loubards ne tardent pas à venir lui chercher des noises...
Encore un récit à chutes mitonnés par... Mitton. Le seul regret étant que ce soit une réédition, mais comme je n'avais pas lu la 1ère édition, ça ne me gêne pas...

D. Vallet


© Pimpf? le 16/04/2001. Proposer un site