Pimpf
News : Entretien avec Thierry Mornet

Plus haut, toujours plus haut ! Cette fois-ci nous avons bombardé de questions "The Big Boss" de Sémic : Thierry Mornet. Cela faisait longtemps que Frédéric Grivaud me tarabustait de rentrer en contact avec lui, mais je tenais à avoir un projet solide avant de m'engager. Maintenant que Pimpf! est sur les rails et Sémic relance Fantask. Une double occasion d'interroger l'homme par qui tout est arrivé. Un simple mail et un accord tacite m'était accordé. Voici le résultat d'un interrogatoire "serré" où le bonhomme crache enfin le morceau ! ;o))


Pimpf! : Thierry Mornet, bonjour. Depuis votre arrivée chez Sémic, vous semblez avoir mis en place une dynamique nouvelle des Petits Formats et voici que vous annoncez le projet de relancer Fantask en 2001. Comment en êtes-vous arrivé là ?

 Thierry Mornet : Disons que la raison principale de mon arrivée chez Semic consistait avant tout à m'occuper des lignes de produits pour lesquels nous sommes réputés : les Comics. Le fait que j'ai grenouillé pendant quelques années dans le fanzinat - et chez Scarce en particulier - y était sans doute pour quelque chose.
En revanche, j'avais conscience de ces autres produits qui ne semblaient par ailleurs intéresser personne en interne - et seulement quelques petits milliers de lecteurs à l'extérieur :-) - faisaient également partie du lot.
Ayant moi-même lu beaucoup de ces Petits-Formats étant plus jeune, je me suis dit qu'il serait dommage de les laisser à l'abandon et de les voir ainsi logiquement disparaître, d'autant plus que les lecteurs de ces pockets sont des passionnés.
Par ailleurs, je me suis très vite rendu compte que ce n'était pas sur les Comics US que la marge de manoeuvre en matière de création était la plus grandes loin de là. Restaient donc les Pockets, qui allaient nous permettre de nous éclater, de nous faire plaisir sans déranger personne :-).
Vous avez sans doute lu ces interviews d'auteurs américains qui déclarent souhaiter prendre en main des titres proches de l'annulation car personne ne les empêchent de faire ce qu'ils souhaitent créativement parlant. Toute proportion gardée, c'est exactement ce qui s'est passé avec les Pockets.

Fantask N7

Nous avons commencé par faire réaliser des couvertures inédites là où depuis des années, seules des rééditions - tout juste remises en couleurs - étaient proposées. Ensuite, nous avons réfléchi au contenu de ces titres où des histoires de genres différents se cotoyaient sans aucune cohérence ou logique. C'est ainsi que Kiwi a été réorienté vers des histoires à caractère historique (avec Blek et Le Petit Duc, par ailleurs très demandé par les lecteurs, et une nouvelle série en plus à partir de 2001). Rodéo est devenu 100% Tex Willer, un héros qui semble particulièrement apprécié des lecteurs de Pockets. Mustang, qui présentait des rééditions de Tex, a été modifié de fond en comble pour accueillir Martin Mystère, le détective de l'Impossible aux côtés de Gun Gallon, conférant à ce titre une ambiance plutôt tournée vers le Fantastique. Spécial Rodéo accueille toujours des rééditions de Tex, mais reste tourné vers le Western avec d'autres séries qui ont fait leur apparition comme Tim Taylor. Quand à Spécial Zembla, j'ai souhaité en faire un titre Jungle/Héroïc-Fantasy. C'est pourquoi, Kabur a rejoint le Seigneur de la Jungle au début 2000.
Dans un second temps, et à la faveur d'une rencontre avec Jean-Marc Lofficier qui était de passage à Paris, une autre idée fantastique est née. En creusant un peu dans l'historique de LUG/Semic, nous nous sommes rendus compte que nous aimions les mêmes séries et que des dizaines de personnages avaient été créés en leur temps, rapidement exploités et souvent abandonnés tout aussi vites des personnages cultes que Jean-Marc et moi adorions. Cependant, leurs droits appartenaient à Semic et l'idée de les redévelopper est apparue alors totalement logique.
Pourquoi recréer de nouvelles séries, puisque le retour de la création était également un de mes objectifs, quand nous avions à disposition le fruit du talent et de l'imagination de ce grand créateur que fut Marcel Navarro, Rédacteur en Chef de LUG. Bien entendu, il n'était pas seul, mais en consultant les archives et des spécialistes de petits formats comme Gérard Thomassian, il est vite apparu que Navarro avait été réellement le Stan Lee de LUG.
À la différence des univers de super-héros traditionnels connus des lecteurs (Marvel, DC par exemple), l'univers LUG/Semic n'avait en revanche pas de cohérence. Chaque série semblait avoir été développée indépendament des autres. Pour l'anecdote, seules les séries Mikros et Photonik (dont les droits appartiennent dorénavant respectivement à leurs auteurs Jean-Yves Mitton et Ciro Tota) avaient à l'époque montré que leurs personnages partageaient le même univers.
L'étape suivante a donc consisté à faire l'inventaire des personnages Semic, afin de savoir ce qu'il était possible de faire.
Nous avons alors très rapidement lancé quelques nouvelles créations sur des séries comme Zembla, tout en accueillant une rubrique tournante dans les différents Pockets et intitulée "Créa-Zone" ouverte à des histoires courtes réalisées par de jeunes auteurs. L'idée avec "Créa-Zone" était que les Pockets pouvaient au moins servir de plate-forme d'essai pour de jeunes talents qui ne trouvent plus d'endroits où se faire la main. L'album est sans doute joli mais n'offre que peu de possibilités à la fois au noir et blanc mais aussi aux auteurs souhaitant se tester sur quelques pages ou dans un style différent.
Et puis au fur et à mesure que les semaines passaient, les échanges avec Jean-Marc Lofficier se sont intensifiés, jusqu'à la naissance d'un projet visant à réunir ces personnages Semic au sein d'une même aventure. Une sorte de Crisis ou de Secret Wars si vous voulez de l'univers Semic, mais avec une approche rétro-active "à la" Supreme ou Tom Strong. Le résultat voit le jour petit à petit dans les Pockets depuis quelques mois, et sera officiellement lancé dans Fantask en début d'année 2001.
Pour finir, Fantask va en fait se situer entre le Pocket (disons un Pocket Giant-Size) et un comics, par son contenu et son contenu éditorial. De quoi contenter tout le monde en fait !
En plus des Pockets et des Comics, précisons que nous avons également très largement étendu notre champ de compétence dans d'autres domaines avec la musique, les albums de BD, les magazines dédiées à la BD (Ekllipse) ou aux séries TV, et beaucoup d'autres projets dans les cartons. Tout cela marche plutôt bien, les différentes équipes de collaborateurs sont enthousiastes, bref, c'est le bonheur :-))

Pimpf! : On commence à connaître un peu votre équipe (JM Lofficier et F. Grivaud), mais l'essentiel de la troupe est encore méconnue. Pouvez-vous nous parler un peu plus des créatifs et leurs rôles respectifs (scénarios, dessins etc...) ?
Le Blek de Liberatore ! TM : Nous avons décidé de nous organiser à la méthode américaine de manière à gérer le plus efficacement possible les différentes séries que nous développons. Il n'y a pas de raison de changer une recette qui a fait ses preuves. En revanche, nous travaillons dans le respect des auteurs, notamment en proposant des séries ou histoires correspondant au mieux à leur goût. Par ailleurs, nous disposons d'une totale liberté de création, donc nous sommes à même d'écrire quasiment une histoire sur mesure pour tel ou tel dessinateur.
Mais pour répondre plus précisément à la question, je tiens le rôle de "Editor in Chief", c'est à dire que je décide quelle série nous allons développer et de quelle manière, selon quel format, etc. Je collabore étroitement avec les "Senior Writers" que sont Jean-Marc Lofficier (sur Wampus, Kabur, Phenix et Homicron, c'est à dire la majorité des séries qui vont voir le jour dans les mois qui viennent) et François Corteggiani (sur Le Gladiateur de Bronze). Il n'est pas vraiment nécessaire de les présenter. Leur professionnalisme et leur talent les a précédé.
Sur Ozark, qui est chronologiquement la première re-création du Semic'Verse, je travaille avec Jean-Marc Lainé, qui est l'auteur de la majorité des scénarii de cette nouvelle série. Jean-Marc dessine également, ce qui confère à ses histoires un grand sens graphique et de la narration. Il a choisi de se concentrer ici sur l'écriture, en collaborant avec de nombreux jeunes dessinateurs extrêmement talentueux aussi bien Français qu'Italiens ou Espagnols.

Côté dessinateurs, le public va découvrir le talent et les travaux de Jean-Jacques Dzialowski (Ozark et Homicron) associé à Eduardo Alpuente (encreur espagnol entre autres de Oscar Jimenez sur Stormwatch chez WildStorm, Wolverine "Black Rio" et Avatars chez Marvel), Chris Malgrain (Zembla, Ozark), Willy Hudic (Gladiateur de Bronze), Tony Fejzula (divers histoires courtes), Jean-Marc Arden (Ozark), Mariano De La Torre (Zembla), Tomas Moron (Zembla) et vous l'avez déjà cité Fred Grivaud (Ozark et Phénix). Par ailleurs, ces jeunes talents entourent une équipe de talents confirmés tels que Luciano "LUBE" Bernasconi (Kabur, Wampus) et Philip Xavier sur Kabur dans les mois qui viennent.
La cerise sur le gâteau concerne la possibilité d'accueillir sur nos couvertures des stars telles que Steve Rude (Homicron), José Ladronn (Kabur, Wampus), Gil Formosa ou encore Barry Kitson, sans oublier de nombreuses surprises, que nous préférons ne pas dévoiler pour l'instant :-)
L'ensemble des scripts est d'abord validé ici, éventuellement retouché puis envoyé aux dessinateurs. Selon les scénaristes, les dialogues sont prévus initialement (Ozark) ou intégrés ultérieurement, une fois les pages dessinées (Zembla, Kabur, Homicron).

Pimpf! : JM Lofficier nous a confié qu'il ne fournissait pas les scénarios avec les dialogues finis. Il a parlé de JJ Dzialowski qui mettrait la main à la pâte sur Homicron, mais comment l'écriture des dialogues est-elle prévue sur l'ensemble des séries ?

TM : Comme je le précisais, cela dépend des séries, mais pour la plupart des séries principales, les dialogues sont intégrés aux planches "à l'américaine", c'est à dire une fois les planches dessinées. Les dessinateurs sont libres d'apporter tous les "inputs" qu'ils souhaitent dans la série dont ils s'occupent : il n'y a aucune raison - bien au contraire - de refuser cet apport qui se fait dans un souci de cohérence et de libre créativité. Dans la mesure où le lettrage est assuré en interne, cela nous confère une grande souplesse de fonctionnement et une possibilité de retoucher même quelques jours avant l'impression.

Pimpf! : Nous savons désormais qu'il y aura les séries Homicron, Phénix, Wampus sous la plume de JM. Nous avons aussi appris le retour d'Ozark et du Gladiateur de Bronze, mais qui sera aux commandes sur ces séries et y aura-t-il d'autres séries reprises ?

Jean-Marc, en tant que scénariste impliqué depuis le début de la relance de la plupart de ces séries s'occupera dans un premier temps de Kabur, Phénix, Homicron et Wampus. Dans la mesure où nous travaillons par "arcs" de 4 à 6 épisodes, l'idée est de pouvoir passer d'une série à l'autre autant que les auteurs le souhaitent. Nous souhaitons leur accorder une liberté de création maximum.
En revanche, même si François Corteggiani écrit en ce moment les origines du Gladiateur de Bronze, il n'est pas impossible de penser - selon le succès de l'ensemble des séries et ses propres envies - qu'il puisse passer ensuite à d'autres personnages. Je me suis laissé dire qu'il avait un gros faible - comme beaucoup d'entre nous - pour Wampus. Il est tellement affreux qu'on ne peut que l'adorer (je veux parler de Wampus, bien sûr!) :-))
Ozark est entre les mains de Jean-Marc Lainé. Quant aux autres reprises et développements, ils dépendront bien entendu du succès des premières séries, mais nous ne manquons ni d'idées, ni de possibilités (le Semic'Verse est d'une richesse incroyable !). Nous espérons vraiment que les lecteurs vont suivre et qu'il s'amuseront au moins autant à lire ces histoires que nous à les imaginer.
Je voudrais justement préciser qu'en ce qui concerne certains personnages au look vieillot, comme Zembla ou au passé "chargé" comme Ozark, nous avons repensé l'intégralité des composantes de ses séries, afin d'actualiser entièrement leur univers. Beaucoup de lecteurs devraient être positivement surpris.

Pimpf! : La chronologie de parution est-elle déjà fixée et est-il possible d'en savoir plus ?

Nous avons d'ores et déjà commencé en souhaitant boucler des sagas laissées en plan depuis parfois près de 30 ans. C'est ainsi qu'à l'occasion de la réédition des premiers épisodes de Kabur (dans Spécial Zembla), nous allons poursuivre dès ce mois de Novembre avec des épisodes inédits. La grande entreprise de nettoyage a donc déjà commencé :-)
De même, les épisodes inédits de Wampus permettront de rendre cohérents certains éléments de la série originale. La cerise sur le gâteau tient au fait dans le cas de ces deux séries que le dessinateur de l'époque, Luciano Bernasconi, va terminer un travail débuté 20 ou 30 ans auparavant. Imaginez un instant - toute proportion gardée - que Steve Ditko revienne travailler sur Spider-Man ou que John Buscema reprenne le Silver Surfer (NDE : Il l'a fait dans l'album SILVER SURFER paru chez Sémic d'ailleurs).
Ensuite, Fantask sera l'occasion de voir (re)débuter Homicron dont les premières aventures dans Futura n'avaient pas marqué l'histoire de la BD. En revanche, la nouvelle série de Jean-Marc Lofficier et Jean-Jacques "Call me JJD" Dzialowski est à tomber par terre.
Dans Fantask, nous trouverons également Ozark dans une toute nouvelle série où ce personnage apparu le temps de 8 petits épisodes dans Mustang version Sup'Héros (dans les années 80) deviendra en quelque sorte le Doc Strange/Doc Fate du Semic'Verse. Ozark est un "native american", un jeune shaman qui va découvrir l'étendue de ses pouvoirs.
Phénix, puis Wampus sont les séries ensuite prévues pour apparaître chronologiquement après Homicron, pendant qu'Ozark se poursuivra de manière régulière.
Nous avons déjà plusieurs épisodes complets rentrés et prêts à être imprimés.
Enfin, et parallèlement à cette vie sur papier, des aventures inédites risquent de voir le jour sur Internet, avant d'être reprises plus tard dans nos différentes revues. [More on that later]

Pimpf! : La plupart des séries reprises sont méconnues du grand public. Comptez-vous les présenter lors de leur 1ère réapparition ?

TM : C'est à la fois une chance et un handicap. Dans la mesure où les personnages ont été quasiment intégralement repensés et remis au goût du jour, la continuité par rapport à leur incarnation passée n'est pas indispensable. Certes, beaucoup de ces personnages sont peu ou pas connus du public. Les anciens lecteurs qui les connaissaient (et voient par exemple en Wampus une série culte à juste titre) seront heureux de les retrouver, d'autant plus que le lifting que nous leur faisons subir s'opère dans le respect de leur première incarnation. En revanche, les nouveaux lecteurs pourront pénétrer sans aucun problème dans les nouvelles histoires et découvrir de nouveaux personnages, ce qui ne nous empêchera de présenter des articles sur les origines des personnages dans Fantask ou ailleurs.

Pimpf! : 4 épisodes complémentaires de Kabur ont déjà été prévu (dans Spécial Zembla), y en aura-t-il d'autres ou est-ce la fin de la saga ?


Nous avons souhaité boucler la fin de la saga de Kabur en 4 épisodes, faisant de l'ensemble de la storyline une dizaine d'épisodes. En revanche, Kabur - qui est en quelque sorte le "Conan de notre univers" - est un personnage extrêmement intéressant qui représente le lointain passé du Semic'Verse, au même sens que Waki évolue dans son lointain futur, tandis que Homicron, Phenix et Ozark représentent le présent. L'ensemble trouve une cohérence d'univers mais aussi temporelle.
Kabur va donc connaître d'autres aventures, très probablement sous la plume d'autres dessinateurs tels que Philip Xavier ou Willy Hudic.
Pimpf! : Après ce relookage des anciens personnages Lug, on est en droit de se demander ce que vont devenir les Grands Anciens comme Zembla ou Blek dans le futur ? Verra-t-on encore des épisodes inédits de Zembla et pensez-vous créer des inédits de Blek ?


Zembla fait partie du lot, et connaîtra dans un premier temps de nouvelles histoires inédites situées dans le contexte "Golden Age", avec ce côté naîf et drôle.
En revanche, Zembla connaîtra à terme une évolution qui en fera un personnage central du redéploiement du Semic'Verse. Imaginez un peu ce que sont devenus des personnages tels que Ka-zar chez Marvel (qui est maintenant loin du clone de Tarzan qu'il était au début) ou même SubMariner, et vous aurez une vague idée de ce que Zembla peut devenir.
En revanche, pour Blek, le problème est plus délicat, puisque les droits du personnage ne nous appartiennent pas.

Le retour d'Oneta !

Pimpf! : Les 2 personnages les plus forts du monde comics ou assimilés du monde Lug-Sémic sont Mikros et Photonik, mais apparemment ils ne sont pas prévus au sommaire de Fantask. Les personnages n'appartiennent-ils pas à l'éditeur dans ces cas là ? Peut-on envisager de nouvelles aventures des héros de Tota et Mitton (avec eux ou de nouveaux dessinateurs) ?

Après plusieurs années durant lesquelles Mikros et Photonik n'ont pas été édités par Semic, les droits de ces personnages sont revenus à leurs créateurs respectifs, Jean-Yves Mitton et Ciro Tota. Cela ne signifie pas que nous reverrons pas ces personnages au sein du Semic'Verse d'une manière où d'une autre.
L'univers de Mikros ne sera en revanche pas tellement éloigné de "Fantask-Force", une autre nouvelle série de Fantask réalisée par Reed Man d'Organic Comix, sous l'aile protectrice de Jean-Yves, Par ailleurs, il n'est pas impossible de revoir Photonik et Mikros sous couverture Semic courant 2001, mais n'en disons pas plus pour l'instant. hint hint.

Pimpf! : La sortie de Fantask a été annoncée par un petit article dans Comic Box N°27 (septembre 2000) et à aucun moment clairement dans les Petits Formats. Cette atmosphère de mystère est-elle voulue ou y-a-t-il une autre raison ?

Disons que les relations que Jean-Marc Lofficier garde avec la France ont fait en sorte que Comic Box est rentré en contact directement avec lui à ce sujet et que l'article a vu le jour. Il faut dire que l'excellent site internet de Jean-Marc (NDR : www.hollywoodcomics.com) parlait déjà de ce projet de revival depuis quelques mois.
Je souhaite toujours - en ce qui me concerne - bien préparer un projet avant d'en parler officiellement. Dans le cas présent, l'article a servi de teasing avant l'arrivée de Fantask, qui sera accompagnée par une série de communiqués de Presse, ce qui est bon pour ce genre de projet puisque cela créé un "buzz" favorable.
Par ailleurs, cela fait quelques temps que nous avons annoncé des surprises à venir aux lecteurs de pockets, sans en révéler effectivement la teneur dans le détail.
Des interviews comme celle-ci - et je te remercie de me donner l'opportunité de parler de ce projet qui nous tient beaucoup à coeur - associée aux communiqués de presse en route (aussi bien en France qu'à l'étranger*) vont permettre de faire monter l'intérêt du public pour le projet.
Quant aux lecteurs de Pockets, ils seront finalement les mieux lotis puisque les titres à paraître en décembre réservent une place importante au projet de lancement de Fantask.

* Comics International va par exemple consacrer une page entière à la "naissance" du Semic'Verse.

Pimpf! : Thierry Mornet, merci pour le temps que vous nous avez consacré.
 

D. Vallet


© Pimpf ! le 19/10/2000. Proposer un site