Pimpf
Sémic : Strangers #1 (Septembre 2002)
Strangers 1 AStrangers 1 B 4,60 euros – NOTE : 2/5

Couverture de Manuel Garcia (n°1A) ou de Gil Formosa (n°1B)

Voici le premier numéro d’une nouvelle publication au format comics contenant du matériel 100% français produit par l’équipe fort dynamique de Semic. Après le mémorable STRANGERS #0 paru dans PLANETE COMICS n°14 qui a permis le lancement du Semicverse en couleurs et au format comics, nous retrouvons les Strangers (Jayde, Futura, Homicron, Starlock, Jaleb, Tanka) dans le premier épisode d’une histoire, et aussi, en seconde partie, une histoire inédite de la " chasseresse " Phénix, une super-héroïne dont les aventures paraissent dans les PF (cf. note 1).

STRANGERS. 1er épisode : " Les anges à l’œil fauve " (scénario de Jean-Marc Lofficier, desins de Manuel Garcia, encrage de Eduardo Alpuente et couleurs des frères Péru). Malgré la menace sous-jacente du duc Oxian sur notre planète Terre, Homicron vole dans l’espace à la recherche de Starlock, un super-héros extra-terrestre ; elle lui demande son aide dans un projet dont l’objectif est d’éliminer les armes nucléaires et bactério-chimiques à bord d’une station orbitale du Clash, une agence internationale ayant pour but la sécurité de la Terre. Pendant ce temps, Tanka informe à Futura que le mémorable coup de bouteille mettant Jaleb dans le coma n’est pas un " accident ", et, pressentant un danger dans l’espace ( !), il envoie celle-ci avec d’autres agents du Clash vers la station orbitale. En dépit d’un début un peu lent, mais permettant de connaître un peu plus les personnages du Semicverse, l’action est tout de même au rendez-vous avec la présence d’une menace dans la station orbitale qui se manifestera par un assaut fort sanglant (NdA : cette scène " gore " est-elle vraiment nécessaire ? est-ce ça qui a causé l’impression du timbre " pour lecteurs avertis " sur la couverture ?). Avec des personnages qui donnent une impression de " déjà vu " et des dialogues un peu pauvres, ce premier épisode n’est pas assez convaincant dans l’ensemble, malgré le graphisme nerveux et efficace de Manuel Garcia et les belles couleurs des frères Péru. Attendons tout de même les prochains épisodes pour avoir une opinion plus définitive de l’histoire des Strangers.

PHENIX : " La sanction Vega " (scénario de Jean-Marc Lofficier, dessins d’Edouard Cop et couleurs de Reed Man). Après avoir introduit l’origine de Phénix, cette histoire lance celle-ci dans une nouvelle enquête. Patricia Hope, alias Phénix, retrouve son fiancé, le docteur Sullivan, blessé à la suite de la découverte d’une contrebande de faux médicaments. Avec l’aide du détective Flanagan – un personnage issu du Semicverse (cf. note 2), Phénix va mettre un terme à cette contrebande et arrêter les responsables : le machiavélique Vega et ses dangereux hommes de main. Une bonne histoire policière qui se lit avec agrément, grâce à un nouveau dessinateur talentueux, Edouard Cop, dont les traits dégagent une atmosphère noire, bien rendue par les couleurs du dessinateur de Fantask Force (cf. note 3), Reed Man.

Sans oublier :

la bande comique " Strangers in the night " de Thierry Mornet et Jim Dandy, bien réussie ;
un poster des Strangers signé Philip Xavier et des fiches d’identité sur Homicron, Starlock, Jaleb et Phénix.
Note 1 : Les premières aventures de Phénix ont été publiés en 1980 dans SPECIAL RODEO n°74 à 78 et ses nouvelles aventures ont démarré depuis FANTASK n°5 et paraissent actuellement dans le nouveau YUMA.

Note 2 : L’histoire du commissaire Flanagan a paru dans SPECIAL RODEO n°39.

Note 3 : FANTASK FORCE paraissait dans le défunt FANTASK et continue dans SPECIAL ZEMBLA depuis le n°165.

Franck Anger


© Pimpf? le 15/09/2002. Proposer un site