Pimpf
Mon Journal : Les couvertures de Capt'ain Swing

Mon Journal

L'amateur de Petits Formats s'intéressant à Mon Journal aura sans doute remarqué l'insignifiance des couvertures des revues rescapées, à savoir Akim et Capt'ain Swing. En effet, elles ne brillent pas par leur qualité, c'est le moins que l'on puisse dire alors que la 1ère éditions des mêmes revues avaient des devantures bien plus attrayantes. Il y a sans doute une question de moyens, mais comme l'éditeur reste sourd à nos demandes de contacts, nous en sommes réduits aux conjectures. Par contre, je crois avoir compris d'où venaient leurs illustrations de couvertures et je vais vous en apporter la preuve par trois avec Capt'ain Swing.

Capt'ain Swing N83 Capt'ain Swing N°83

A gauche, la couverture, à droite, la planche N°41du N°83.

C'est ce dessin là qui a été utilisé pour faire la couverture en lui ajoutant les couleurs, en enlevant la bulle et en redessinant approximativement la partie manquante du dessin
dessin de la planche 41
Capt'ain Swing N82 Capt'ain Swing N°82

A gauche, la couverture, à droite, un dessin de la planche N°33.

Même procédé que précédemment. On remarquera l'usage intensif du noir afin d'éviter de redessiner sous une bulle un peu envahissante...
dessin de la planche 33
Capt'ain Swing N81 Capt'ain Swing N°81

A gauche, la couverture, à droite, un dessin de la planche N°8.

Là encore, même chose avec le même souci d'économie dans le dessin de la partie masquée par la bulle...
dessin de la planche 8
Si l'on remonte plus loin, on regardera plus attentivement la planche 26 du N°80 et la planche 12 du N°79 et on retombera sur des dessins repris tel que pour la couverture. L'avantage étant que le dessin est totalement synchro avec l'histoire présentée et que cela ne coûte quasiment rien, les inconvénients sont plus nombreux : le dessin d'origine est assez petit et il souffre beaucoup d'un agrandissement aussi généreux, le dessin original n'a pas été conçu pour la couleur, les bulles masquants une partie du dessin, on se retrouve avec des illustrations comportant des zones de flou ou d'ombre assez inélégante, les couleurs sont uniformes (par ordinateur, sans doute) et assez peu jolies. En bref, les couvertures sont laides au possibles et ne sont pas très vendeuses. Alors, s'il vous plait messieurs de Mon Journal Multimédias, faîtes quelque chose.

PS : Apparemment, les couvertures d'Akim sont conçues de la même manière.

Dominik Vallet


© Pimpf! le 28/02/2001. Proposer un site