Pimpf

Message

Mon Journal : Lancelot, la Table Ronde remet le couvert
Lancelot N°1
Le N°1 de la revue
Après "En Garde", continuons dans la même veine avec "Lancelot". Une revue née à la suite du feuilleton télé dont le héros était incarné par William Russel. Surfant sur le succès du petit écran, Mon Journal utilisa même durant les premiers numéros des photos-montages des acteurs en guise de couverture.

La revue

150 numéros de novembre 1961 à mars 1987. Mensuel de 132 pages jusqu'au N°73 avant de passer à trimestriel de 164 pages jusqu'au 110 où la pagination repassera à 132.

Lancelot connut aussi un "Spécial" du nom de "Messire". Cette revue eut 21 numéros de juin 1962 à mars 1968 reprenant des aventures de "Lancelot", mais aussi de "Tibor", de Bingo ou de la "Patrouille Blanche".

Une fois n'est pas coutume, la majorité des couvertures étaient signées de la plume de Santo D'Amico le dessinateur de la série titre. Il fut parfois relayé par Enzo Chiomenti ou Onofrio Bramante.

Un Auteur : Hans-Rudi Wäscher

S'il est vrai que la rubrique sur les auteurs met souvent en avant un artiste italien, il ne sera pas dit qu'elle ignorera les autres nationalités. C'est pourquoi ce mois-ci, c'est un suisse allemand : Hans-Rudi Wäscher, créateur notamment de Tibor, qui sera à l'honneur.

Hans-Rudi Wäscher est sans doute le dessinateur allemand le plus connu dans son pays bien que sa gloire n'ait guère traversé le Rhin. Il est né le 5 avril 1928 à St Gallen en Suisse alemanique. Rapidement, ses parents sont allés vivre à Lugano. C'est là que le jeune Hans-Rudi découvre les BD américaines comme "Tarzan", "Mandrake" ou "Flash Gordon". Il suit une formation de peintre d'affiches publicitaires avant de faire l'école d'Art du Travail d'Hannovre. Il y signera sa première oeuvre "Der Herr Boll" pour la maison d'édition "Schwarzwald".
Hans-Rudi Wäscher
Hans-Rudi Wäscher
A l'époque, l'Allemagne ne produisait pas de bandes dessinées. C'est lors d'une ballade à Hannovre en 1953 qu'il découvrit des illustrés couleurs en petit format produits par un éditeur local. Surpris par cette initiative, il prit quelques dessins à lui et alla poser sa candidature auprès de Walter Lehning, l'éditeur en question. Celui-ci fut enthousiasmé par le trait du jeune dessinateur. C'est ainsi que débuta sa coopération avec la maison d'édition "Lehning", chez qui il créera ses principaux personnages tels que "Sigurd", "Tibor", "Falk" ou "Nick" et même une reprise d'"Akim". En 1953, il entame sa carrière en créant "Sigurd", un héros moyen-âgeux à la "Prince Valiant". Elle sera publiée dans les BD populaires de l'époque appelée le plus souvent par leur vocable italien : "piccolo" séries ou encore "Liliput" séries. Tout ça pour dire qu'il s'agissait de petits formats. De 1953 à 1960, Wäscher dessinera 322 épisodes de ce personnage.

En 1958, juste après le lancement de "Spoutnik", le premier satellite, Wäscher créa "Nick", conducteur d'engins spatiaux.

Lehning qui publiait aussi la version allemande d'Akim demanda à Wäscher de dessiner des nouvelles aventures de ce héros de Pedrazza, le tout sans verser de royalties aux ayant-droits, bien entendu. Entre 1956 et 1959, il y eut donc 196 épisodes "pirates" d'Akim, mais les auteurs eurent vent de l'affaire et Lehning demanda à son dessinateur de créer son propre Akim et c'est ainsi que Tibor vit le jour. Depuis, ces aventures ont un succès considérable en Allemagne et connaissent de nombreuses rééditions.

En 1962, il crée "Nizar", un autre héros de la jungle chez l'éditeur Koelling. En 1963, il crée "Bob und Ben", mais il n'en réalisera que 14 épisodes et il sera repris par d'autres dessinateurs. En 1967, il crée sa dernière série pour "Lehning", il s'agit de "Roy" qui ne connaitra que 14 numéros car l'éditeur met la clé sous la porte. Wäscher se cherche un autre éditeur et choisira de travailler avec Koelling.

En 1968, il crée "Ulf" et "Tigerboy", l'année suivante, il entame son travail sur "Buffalo Bill" chez "Bastei".

Wäscher a le plus souvent oeuvré dans les histoires de jungle (Tibor ou Nizar) ou des histoires de chevaliers (Sigurd, Falk ou Ulf). Bien que ces histoires soient aujourd'hui passablement démodées, les éditions originales de ces héros atteignent des sommes astronomiques chez les collectionneurs allemands. Doté d'une imagination sans borne, il a créé une multitude d'histoires (plus de 1500) et aujourd'hui encore, il continue de dessiner pour la maison d'édition Hethke.

La série principale
Lancelot N°137 Lancelot (Jean Ollivier & Francey, Otellio Scarpelli puis Santo D'Amico) N°1 à 150. Les premiers épisodes nous racontent l'enfance de Lancelot puis son accession à la célèbre Table Ronde des chevaliers du roi Arthur. Par la suite, on le verra essentiellement voyager à travers le royaume d'Arthur et de ses voisins en quête de justice comme tout bon chevalier qui se respecte. Le fantastique est souvent présent dans ces histoires fleurant bons la magie arthurienne que ce soit par Melin l'enchanteur ou divers druides. Signalons tout de même qu'il n'est nulle part fait mention de la liaison entre Lancelot et Guenièvre (femme d'Arthur), sans doute pour ne pas entacher la réputation de Lancelot. Par contre, on y découvre un roi Arthur volontiers fourbe, mais il est vrai que la revue s'appelle Lancelot et non Arthur !

Jean Ollivier met un soin méticuleux à utiliser les termes et les noms de l'époque, transformant un récit d'aventure en une fresque historique. Bien que classique, ces histoires sont agréables à lire, divertissantes tout en étant instructives. Une bonne BD populaire, en somme !

Couverture de Roberto Diso ?
Les séries annexes

Tibor (Hans-Rudi Wäscher) N°1 à 35. Série allemande. Le riche héritier Gary Swanson tombe dans la jungle africaine dans un accident d'avion et perd la mémoire. Il se lie rapidement d'amitié avec le gorille Kerak et apprend la langue des animaux. Petit à petit, il se fait une place dans la jungle hostile. Quand il retrouve la mémoire, il choisit de rester Tibor et de renoncer à son identité occidentale. Ce faisant, il décide également de rester vivre dans son nouveau milieu. A l'instar de son modèle Akim, on le voit évoluer dans une jungle peuplée de monstres et de civilisations fantastiques constituant l'intrigue de multiples aventures. On peut le voir notamment dans une vallée peuplée de dinosaures qu'il essaie de préserver de la civilisation. Malgré un dessin un peu raide, les histoires se laissent lire agréablement.

Tibor en version originale

Tibor en V.O.
La Patrouille Blanche (Maurice Toussaint & Franco Caprioli) N°21 à 35. Cette série met en scène le Sergent Ardent de la Police montée canadienne, Miss Dolly, Big Nose le trappeur, Cayuga l'indien muet et le chien Ecrin. Se faisant appeler la "Patrouille Blanche", cette bande d'amis fait régner l'ordre dans le grand nord Canadien. Histoire et dessins classiques, si ce n'est que le récit est mené du point de vue d'Ecrin, le chien !

Tiki par Stelio Fenzo
Tiki par Stelio Fenzo
Tiki (Giancarlo Ottani & Stelio Fenzo) N°36 à 79. Série italienne créée par Hugo Pratt sous le nom de "Kiwi", mais qu'il abandonne après avoir dessiné 7 pages pour passer le relais à Stelio Fenzo. Parution en Italie de 1963 à 1967.
Recueilli par le sorcier Massa, Tiki apprend qu'il est le fils d'un prince cruel. Aidé par le lion Arek et Buik le singe, il décide de lutter pour le bien. Clone de Tarzan sous la plume inspirée de Stelio Fenzo. Tiki fut réédité dans Safari du N°110 au N°151.

Bingo N°80 à 146 sauf 140 et 144. Bingo est le fils de Kongo le seigneur de la jungle et de Liana. Portrait craché de son père, on le voit évoluer dans cette jungle fantastique peuplée de tribus extraordinaires et de cités médiévales. Malgré tout, il arrive à Liana de les rejoindre en hélicoptère ! Cette même Liana sera enlevée et sa recherche servira de fil conducteur à de multiples épisodes les menant dans des contrées étonnantes. Un peu dans la lignée de Tibor dans la trame des histoires, cela semble être une série anglaise.

Cliff Marlo (Tom Coop) N°82 à 90 sauf 83. Accompagné de Mary et du robot humanoïde Hitch Bolton, Cliff Marlo vit des aventures extraordinaires dont il réussit à sortir autant par son courage que par son intelligence. Initialement appelée "Cliff Marlow" fut amputée de son "W" final pour raison inconnue. Série américaine.
Toppy N°104 à 112 sauf 110. Le professeur Toppy est un savant génial, mais maladroit et volontiers distrait vivant avec son neveu Teddy et Gustave le chat. Alors que sa fiancée Melissa s'évertue à lui trouver un travail stable pour qu'ils puissent se maier, Toppy multiplie les inventions l'entrainant dans des aventures rocambolesques. Quand ce n'est pas sa maladresse qui l'y amène, son ennemi irréductible, le professeur Pollock, un savant méchant et jaloux, lui mène la vie dure pour lui voler ses découvertes. Série humoristique plaisante, mais pas extraordinaire quelque peu en décalage avec le reste du contenu de la revue.

L'Epée de feu N°137 à 144. Roland de la Tour et son fidèle écuyer Guillaume parcourt la campagne du XVIIème siècle à la recherche d'aventures. L'optimisme invétéré de Roland étant largement contrebalancé par le pessimisme noir de son compagnon plus volontiers porté sur un bon repas.
Akim Allemand par Wäscher
Akim hollandais par Wäscher
Autres : Agence Flick (C. Godard) N°1 à 13, Rook and Rool N°36 à 48 sauf 45, Montana Joe N°52 à 54, Tony l'audace N°73 à 81, Uncas N°120, Dan Canyon N°122, Ted Liner N°129, Johnny Flipper N°130, Bayard (Daniel Martin) N°146 à 150, Ben Casey (Jerry Caplin, Neal Adams) N°147 à 150

Insolite :

Singalons la présence de Ben Casey dont certains épisodes sont dûs à la plume de Neal Adam !

Tibor est souvent attribué à Augusto Pedrazza, le dessinateur d'Akim alors qu'il ne l'a jamais dessiné. Par contre, Wäscher est l'auteur de plusieurs Akim "pirates" parus en Allemagne et aux Pays Bas. Il est vrai que leurs styles respectifs sont assez proches l'un de l'autre.

Internet

Bien entendu, on pourra toujours consulter l'index habituel des revues Mon Journal à l'adresse : http://bdmonjournal.free.fr/lancelot/index.htm

Dominik Vallet


© Pimpf? le 02/03/2003. Proposer un site