Pimpf

Message

Mon Journal : Ivanhoé, Walter Scott en images
Ivanho N1
Le N°1 de la revue
Revue créée en même temps que Dorian (qui deviendra Marco Polo) qu'il abrita même le temps des cinq derniers numéros. Elle prit la suite de Perceval dont le N°8 devint Ivanhoé N°1.

La revue

222 numéros de mars 1960 à novembre 1988. Mensuel de 132 pages jusqu'au N°157 avant de passer à trimestriel de 164 pages jusqu'au 172 où la pagination repassera à 132 pour finir bimestriel du N°213 à la fin.

Malgré une notoriété très moyenne, Ivanhoé fut même relancé en janvier 2000 pour 10 numéros abritant également Marco Polo et Nic reporter. Il s'agissait de rééditions des premiers épisodes.

Si l'omniprésent Enzo Chiomenti signa bon nombre de couvertures, il fut secondé par de nombreux autres dessinateurs dont Guido Zamperoni et quelques autres non identifiés et même parfois par des montages photos à l'instar de ce qui se passait sur Lancelot.

Un Auteur : Jean Ollivier

Jean Ollivier est né en 1925 en Bretagne sur la Côte Sauvage. Il est le descendant d'une longue lignée de marins long-courriers. Journaliste, écrivains, scénariste de B.D., passionné de mer et d'histoire, il est l'auteur d'une quantité impressionante de récits pour la jeunesse que ce soit sous la forme de romans, scénarios, nouvelles, contes, histoires de Vikings, de flibustiers...

Jean Ollivier est avec Roger Lecureux, l'un des deux scénaristes majeurs de la BD populaire française. On le retrouve dans l'hebdomadaire « Vaillant » dès 1947 avec les aventures de « Yves le Loup ». Une série dessinée par René Bastard pour un héros chevalier dans la lignée de « Prince Valiant » de l'américain Harold Foster. Son héros rencontrera quantité de figures du moyen-âge telles que Merlin, Arthur, Perceval ou Lancelot. Cette série durera jusqu'en 1966 alors que Vaillant est devenu « Pif ».. A noter qu'un album reprenant une des aventures d'Yves le Loup a été rééditée en albums récemment.

Apparemment, le filon historique passionne Ollivier qui s'occupera des destinées de « Perceval » (toujours avec René Bastard), « d'Ivanhoé » et de « Lancelot » (avec Otellio Scarpelli) pour Mon Journal. Il signe également "Thierry la Fronde" chez le petit éditeur "OZ".

Barbe-Rouge
Barbe-rouge en album

Au fil des années, on le verra très présent dans Vaillant, puis dans « Pif Gadget » qui prendra la suite de l'hebdomadaire. Il y tint même un moment le poste de rédacteur en chef jusqu'en 1958. Du côté BD, on le vit sur « Docteur Justice », « Loup Noir », « Davy Crockett », « Robin des bois », « Ragnar », « Erik le rouge », « Ayak », « Capitaine Cormoran », "Jacques Flash", « Blackstar » et « Cogan ». Pour le même éditeur, il travaillera également pour le petit format "34" (qui deviendra "Camera 34"), mais aussi le quotidien "L'Humanité". A partir de 1978, on le verra aussi sur "L'histoire de France en bande dessinée" et "la découverte du monde en bande dessinée". Puis les supports populaires dépérirent, les revues comme Pif Gadget s'arrêtèrent (en 1992) ainsi que la majorité des petits formats et il se reconvertit dans la production d'albums cartonnés dont la série « Barbe Rouge » (en remplacement de Jean-Michel Charlier) qui a dépassé le dixième volume. Parallèlement, il a écrit des romans pour la jeunesse chez Hachette puis des oeuvres plus personnelles dont « Ce vent qui vient de la mer » qui concilie son intérêt pour l'histoire et sa passion pour la mer, mais aussi « Les Conquérants de la Mer » ou « L'âge d'or de la Flibuste ».

Assurément, Jean Ollivier est un des grands monsieurs de la BD française, méconnu parce qu'ayant principalement oeuvré dans le domaine populaire.

Un roman de Jean Ollivier

Un roman de Jean Ollivier

La série principale
Le roman de Walter Scott Ivanhoé (Jean Ollivier & Otellio Scarpelli puis René Bastard) N°1 à 222. Les aventures d'Ivanhoé débutèrent comme un adaptation assez fidèle du roman de Walter Scott, mais celui-ici achevé, elles continuèrent tout d'abord comme des séries de résistance à l'envahisseur Normand pour finir comme des tribulations à travers l'Europe. Ivanhoé est un chevalier saxon, fidèle au roi Richard Coeur de Lion luttant contre Jean Sans Terre. A ce titre, il est l'ami de Robin Husxley, alias Robin des Bois.

On admirera la volonté continuelle de Jean Ollivier d'insuffler un souffle historique à travers des expressions moyen-âgeuses et des détails historiques exactes. On notera le paradoxe rendant sympathique l'ennemi des normands, à savoir des gens de venant de France dans le pays de Guillaume le conquérant !!!

A partir du N°213 et jusqu'au dernier numéro, ce sont des rééditions des premières aventures.

Le roman de Walter Scott (édition Lecture & Loisirs)
Les séries annexes

Kocis (Gian-Luigi Bonelli, Jean Ollivier, Roger Lecureux & Jesus Garcia, Lina Buffolente, Emilio Uberti) N°1 à 76, 86 à 155, 157 à 159, 162 à 164, 166, 167, 170 à 172, 175, 179 à 217. Kocis est un indien généreux vivant avec Flèche de Lune, le jeune apache dans la "vallée heureuse". Ils vivent au plus près de la nature au milieu d'une harde de chevaux dont ils comprennent le langage, mais leur bonheur est souvent troublé par l'apparition de l'homme blanc au sein de leur paradis sur Terre.

Série créée par Gian-Luigi Bonelli, elle ressemble à des contes philosophiques dans un cadre western. Les aventures "françaises" sont pour la plupart signées de la main de Roger Lecureux (parfois secondé par Jean Ollivier) et dessinées par Jesus Garcia.

On retrouve Kocis dans presque tous les numéros d'Ivanhoé, mais une partie des épisodes sont des rééditions. Kocis apparait aussi dans le dernier numéro de "La route de l'Ouest".


Nic Reporter (Lina Buffolente) N°13 à 70. Nick Barrier est journaliste à "L'éclair" où il travaille le plus souvent avec la ravissante Aurore et avec Flash, son chien, véritable clone de Milou. Pour terminer la galerie de portraits, il ne faut pas oublier "Max La Rafale", le rédacteur en chef nerveux et fumant le cigare de l'Eclair. En fait, à l'instar de Tintin, Nic passe la majorité de son temps à vivre des aventures plus ou moins en liaison avec son travail.
Une planche de Kocis

Une planche de Kocis
L'épée de feu N°71 à 85. Roland de la Tour et son fidèle écuyer Guillaume parcourt la campagne du XVIIème siècle à la recherche d'aventures. L'optimisme invétéré de Roland étant largement contrebalancé par le pessimisme noir de son compagnon plus volontiers porté sur un bon repas. Cette série de capes et d'épées bon enfant sera rééditée partiellement dans Lancelot.

N192 avec Kyrn
N°192 avec Kyrn en couverture
Yann Cyclone (Victor Mora & Ambros) N°121 à 182. Le chevalier Yann Cyclone parcourt le monde en quête d'aventures en compagnie de Séraphin le jeune homme timide et de Mouche, le borgne gourmand doté d'une force herculéenne. Bien qu'il tente de rejoindre Sigrid sa fiancée à Thulé, on le voit sans cesse voguer d'un pays à l'autre pour sauver la veuve et l'orphelin. Les aventures sont traitées sur un ton humoristique semi-réaliste.

Kyrn (R. Villaeban ?) N°190 à 198. Kyrn est un voyageur solitaire. Autrefois grand guerrier, il a été chassé de son pays et parcourt le monde antique avec un certain détachement. Au fil de ses rencontres, il se trouve mêlé à diverses aventures ou péripéties, le plus souvent à son corps défendant. Ses qualités de soldats et sa force tranquille lui permettent souvent d'échapper à la mort, mais pas forcément aux erreurs et aux interrogations.
Une série particulièrement intéressante avec un ton adulte et des personnages bien campés. Des scénarios doux-amer prenant souvent l'allure de contes philosophiques sur des dessins réalistes dégageant une force brute renforçant le propos. Une grande réussite qu'on peut lire aussi dans Akim (N°347 à 357).
Tarvin N°199 à 209. Gaëtan, vicomte de Cambolh est un jeune dandy de la bourgeoisie française qui mène une double vie. sous l'identité de tarvin le solitaire, il se grime afin de résoudre diverses enquêtes, non sans ridiculiser les policiers en charge de le faire. Pour se faire, Jérome son valet, le seul à connaître son identité secrète, lui prête main forte.
Une série un peu désuète, mais qui n'est pas sans qualité dans le registre Arsène Lupin, mâtiné de Sherlock Holmes.

Le messager du Roi Henri (Eugène Gire) N°210 à 222. Le chevalier d'Antagnac et son valet Clodomir vivent des aventures au service du roi Henri IV dans le plus pur style de D'Artagnan dont on peut imaginer que le héros s'inspire largement. Eugène Giroud (dit Gire) nous propose une aventure dans uns tyle semi-réaliste où l'humour est largement présent. A noter qu'il s'agit d'une réédition partielle des aventures parues dans Brik.
El Capitan Trueno en Espagne
El Capitan Trueno en Espagne
Autres : Perceval (René Bastard) N°1 à 4, Montana Joe N°80, Lieutenant Baraka (A. Captier) N°86 à 91, Cliff Marlow (Tom Coop) N°92 à 103, Jack O'Lantern N°104 à 120, Les Chevaliers N°183 à 189, Marco Polo (Jean Ollivier & Enzo Chiomenti) N°218 à 22 (réédition de Marco Polo).

Insolite :

Plusieurs ont été partagées entre Lancelot et Ivanhoé, comme "L'épée de feu", "Cliff Marlow" et "Montana Joe".

Yann Cyclone a aussi été publié sous le nom d"Amigo" avec lequel il a eu sa propre revue à la SFPI. En Espagne, il est connu sous le nom de Capitan Trueno et il est très certainement le héros de BD le plus populaire de la péninsule. Ses deux acolytes s'appellant "Crispin" (Séraphin) et "Goliath" (Mouche) dans leur pays d'origine. Sigrid, la fiancée du Capitan conserve son nom quant à elle. Ce personnage a été créé en 1956 par Victor Mora (scénariste espagnol très prolifique) et Miguel Ambrosio Zaragoza dit Ambros.

Internet

Bien entendu, on pourra toujours consulter l'index habituel des revues Mon Journal à l'adresse : http://bdmonjournal.free.fr/ivanhoe/index.htm

Dominik Vallet


© Pimpf? le 02/03/2003. Proposer un site