Pimpf

Message

Mon Journal : Carabina Slim, L'homme à la carabine
Continuons le tour d'horizon des revues western chez Mon Journal avec Carabina Slim qui publia les premières aventures de La Route de l'Ouest, mais aussi les aventures de Buffalo Bill.

La revue

154 numéros d'octobre 1967 à avril 1987. Mensuel jusqu'au N°112, trimestriel du N°113 au 151 et bimestriel pour les trois derniers opus.
BD western ayant pour série principale la série éponyme dessinée par
Renzo Calegari ou Guido Zamperoni. Au départ, exclusivement consacrée au western, cette revue abritera aussi quelques séries sportives britanniques comme les "Moutards de Carson" ou "Les Vroum" sans oublier bien sûr les débuts de "La route de l'Ouest".
Onofrio Bramante signa une bonne partie des premières couvertures de la revue avant d'être relayé par d'autres dessinateurs dont Enzo Chiomenti ou Zamperoni sur la fin.
Carabina Slim N1
Le N°1 de la revue

La série principale
Karabina Slim
Un N° de l'édition yougoslave
Carabina Slim est un ancien scout de l'armée américaine devenu agent des affaires indiennes volant aux secours des gens à l'aide de Tilko, son fidèle destrier. Son arme favorite est la carabine et non le traditionnel colt, ce qui lui a valu son surnom de "Carabina".

Il croise souvent la route de Gippy et son oncle Henry -une sorte de savant doué, mais distrait- qui se promènent dans leur dilipropulsive, une diligence à vapeur causant moultes catastrophes. On y voit aussi Bob Ward un marshall chauve, grand ami de Carabina dont l'occupation favorite est de l'entraîner dans ces enquêtes.

Western oscillant entre l'humour bon enfant et l'aventure, on notera que les épisodes dessinés par Guido Zamperoni (aussi auteur de Sunny Sun, notamment) sont plus légers que ceux dûs à la plume de Renzo Calegari (que l'on peut voir aussi dans "La route de l'Ouest"). Apparemment, les scénarios sont dûs à Onoforio Bramante.
Série, on ne peut plus classique malgré quelques incursions timides dans le fantastique dans quelques épisodes.
A noter que cette série a également été publiée en Yougoslavie dans la revue "Lunov Magnus Strip" qui a abrité plusieurs personnages de petits formats dont Mister No, Zagor ou Blek le roc.
Un Auteur : Renzo Calegari

Renzo Calegari est né à Bolzaneto (dans la région de Gênes) le 5 septembre 1933. Après des études secondaires qui l'amenèrent à Milan, il travaille pour le studio Rinaldo D'Ami. En 1955, il collabore avec les auteurs de "El Kid" et de "I tre Bill"; les années suivantes, il dessine un épisode de "Davy Crockett" écrit par Gian Luigi Bonelli. En 1957, il démarre une collaboration avec l'agence anglaise "Fleetway" (Valiant, Tiger etc...), dessinant pas mal d'histoires de guerre. Au début des années 60, il crée avec Gino D'Antonio, "Storia del West" (La route de l'Ouest). A la fin des sixties, il dessine aussi plusieurs épisodes de "Carabina Slim". En 1969, il abandonne la BD pour se consacrer à la politique, mais reviendra en 1977 pour réaliser la série "Welcome to Springville", écrite par Giancarlo Berardi (Auteur de Scotty Long Rifle) pour la revue "Skorpio". Plus tard, il collaborera avec quelques magazines comme "Il Giornalino", "Orient Express" ou "Zodiaco". Il dessinera aussi une quantité de couvertures de western publiés par "La Frontiera".

Renzo Calegari

Renzo Calegari

Les séries annexes

La Route de l'Ouest (Gino d'Antonio & Renato Polese, Renzo Calegari, Sergio Tarquinio etc...) N°1 à 42. C'est dans cette revue que "La Route de l'Ouest" est apparu en France avant de voler de ses propres ailes. Ces premiers épisodes ont été réédités à partir du N°82 de "La route de l'ouest".

Les Moutards de Carson (Douglas Maxted) N°31 à 67. Carson a pris en main une équipe de football composée de jeunes hétéroclites plus ou moins délinquants. Malgré ça et l'obstination du président Braggart et son acolyte Snook à vouloir sa démission, il réussit à enchaîner les victoires. Un scénario à rebondissements ne s'embarassant pas de réalisme et le graphisme un peu raide de Douglas Maxted ne font pas de cette série un chef d'oeuvre, mais plutôt une curiosité, surtout dans une revue dédiée au western.

Lieutenant Noir N°56 à 66. Le Lieutenant Noir est un officier de l'armée nordiste durant la guerre de sécession ayant la redoutable particularité d'être noir ! En réalité, ce n'est qu'un maquillage pour Richard Blake, le jeune héritier d'une fortune sudiste combattant contre l'esclavagisme des siens. Autant le dire franchement, l'histoire pêche par de nombreuses invraisemblances que n'améliorent pas un graphisme très moyen.
Le N83
Jimmy Crockett (J. Moliterni) N° 67 à 79. Jimmy est le fils de Davy Crockett et on le voit vivre diverses aventures au Mexique et aux USA, notamment pour sauver Maria, sa dulcinée. Si le dessin est de qualité, le scénario reste confiné dans un classicisme sans surprise avec un héros un peu pâlichon.

Ted Marlow N°68 à 81, 83 à 92. Ted Marlow est un héros dans le moule de Charles Bronson, entier, parfois violent et doté d'un brin d'humour un peu particulier. Bien qu'assez classique, cette série a des qualités scénaristiques.

Stormy Joe N° 82 à 94. Stormy Joe est shériff dans la petite ville de Tolima où il fait régner l'ordre. Du classique, sans grande envergure.

Buffalo Bill (Luigi Grecchi & Carlos Cossio) N°94 à 154. William Cody, alias Buffalo Bill, est officier dans un fort du far-west où il joue les intermédiaires compréhensifs entre les communauté indienne et les colons blancs. Même si son aspect historique de "massacreur de bisons" est soigneusement occulté, les histoires proposées sont agréables et originales, d'autant plus qu'"Oiseau Bleu", une jeune métisse indienne, semble amoureuse de sa personne, d'une jalousie exacerbée et d'un tempérament bien trempée. Cette note d'humour améliorant considérablement l'ensemble. D'une remarquable longévité au sein de la revue, cette série italienne, de par sa qualité, tend à supplanter "Carabina Slim" en tant que série phare du titre.

Les Vroum N°95 à 111. Série espagnole. Les Vroum sont une troupe de cascadeurs à motos à qui ils arrivent des aventures où ils jouent le rôle de justiciers. Détail intéressant, on les voit aussi confrontés au rejet massif de la part de la société des jeunes à motos à cause de la peur qu'ils inspirent.

Les Aigles Volants N°112 à 122. Série anglaise prenant la suite directe des "Vroum", c'est aussi un groupe de motards concourant pour le championnat de vitesse et managé par la jolie Jo Tallon. Les aventures, à base d'acrobaties sur deux roues, sont le plus souvent liées à leur sport mécanique.

La Patrouille Blanche (Maurice Toussaint & Franco Caprioli) N°124 à 145. Réédition de cette série mettant en scène le Sergent Ardent de la Police montée canadienne, Miss Dolly, Big Nose le trappeur, Cayuga l'indien muet et le chien Ecrin. Se faisant appeler la "Patrouille Blanche", cette bande d'amis fait régner l'ordre dans le grand nord Canadien. Histoire et dessins classiques, si ce n'est que le récit est mené du point de vue d'Ecrin, le chien !

Buffalo Bill N28 Autres séries :

Cette sacrée fringante
N°44 à 46, Red Rover N°47 à 49, Les Rebbel N°50 à 55, Six Guns N°149, Yellowknife du Yard (Douglas Maxted) N°150.

Insolite :

Buffalo Bill a connu de nombreuses interprétations en bande dessinées, mais celle présente dans "Carabina Slim" est la même que celle apparaissant dans la revue "Buffalo Bill" de l'éditeur "Jeunesse et Vacances" ainsi que dans "Atoll" du même éditeur.

La série "Yellowknife du Yard" a connu plusieurs apparitions éphémères sous différents titres comme "Long Couteau" ou "Long Couteau de Scotland Yard". Apparemment, les traducteurs ne parvenaient pas à se mettre d'accord sur le titre à donner à cette bande de Douglas Maxted très oubliable au demeurant.

Internet

Bien entendu, on pourra toujours consulter l'index habituel des revues Mon Journal à l'adresse : http://bdmonjournal.free.fr/carabina/index.htm.

Dominik Vallet


© Pimpf? le 02/01/2003. Proposer un site