Pimpf

Message

Mon Journal : Whipii! : L'inspecteur Larry

Ce mois-ci, je vais parler de Whipii!, une revue qui a entamé sa vie en s'appelant "PANTER BLAK", puis "WHIPEE!".

La revue

109 numéros de juin 1958 à janvier 1987. Cette revue a commencé sous le titre de "PANTER BLAK Spécial Dakota" avant de s'appeler Whipee! dès le N°2 et de devenir Whipii! au N°27 ! Le N°1 est extrèmement rare à dénicher. Cette revue eut un peu de mal à trouver sa voie car elle commença sa carrière comme "spécial" Dakota, devint occasionnellement "spécial Dorian" et parfois même "spécial Marco Polo". Les séries se succédant alors à un rythme effrénée. Elle ne trouva sa stabilité éditoriale qu'aux alentours des N°50-60 avec l'arrivée de "Larry Yuma", puis de "Stormy Joe" qui devinrent les piliers indéboulonnables de ce fascicule.

Les couvertures sont pour une bonne part signées de la main de l'inusable Enzo Chiomenti. On retrouve aussi Onofrio Bramante de temps à autres sur les premiers numéros, puis Victor Peon sur une courte période et de façon moins régulière José de Huescar et quelques anonymes.

Le N°1 de la revue "Panter Blak Dakota Spécial Hors Série"

Un Auteur : Claudio Nizzi

Claudio Nizzi est né à Sétif en Algérie le 9 septembre 1938. Dès l'année suivante, sa famille revient en Italie à Flumalbo où il passe son enfance. De 1953 à 1962, il part vivre à Rome où il obtient un diplôme de géomètre. Après cela, il s'installe définitivement à Modène. Dès 1960, il collabore avec « Il Vittorioso » comme rédacteur. Il y publiera une nouvelle dès le N°30, puis sa première BD Il mistero del castello » dessinée par Alberto Tosi en 1962. Dès l'année suivante, il rencontre le succès avec la série « Safari » illustrée par Renato Polese et qui durera jusqu'en 1966. A l'arrêt de « Il Vittorioso », il abandonne pendant quelques temps la bande dessinée au profit de l'écriture de romans et de nouvelles pour les revues féminines « Novella », « Grand Hotel », « Confidenze » et « Bella ». En 1969, il entame une longue collaboration avec « Il Giornalino ». En 1970, il crée sa première série humoristique « Il colonello Caster Bum » avec Lino Landolfi, puis une série « africaine » « Steve Damon » avec Silvano Marinelli. En 1971, il crée « Larry Yuma » en compagnie de Carlo Boscarato, un dessinateur qui le suivra également sur « Nico e Pepo », dans le registre humoristique. L'année suivante, il imagine « Capitan Rik » (Capt'ain Rik Erik paru dans Safari en France) dessiné d'abord par Ruggero Giovannini, puis par Attilio Micheluzzi. La même année, il écrit « Mino e Lia » pour le « Messagero dei Raggazzi » avec Piero Mancini au dessin. En 1977, c'est « Il tenente Marlo », une série policière illustrée par Sergio Zaniboni. Il adapte durant la même période de nombreux romans en bande dessinée. En 1981, il crée « Rosco & Sonny » avec Giancarlo Alessandrini puis Rodolfo Tartes pour « Il Giornalino ». A cette époque, il devient responsable du secteur BD de la revue. Il signe alors la série « Nicoletta » dessinée par Clod sous le pseudo « Anne » avant de transmettre le bébé à Paola Ferrarini. Mais les années 80 marquent surtout le début de la collaboration de Nizzi aux Editions Bonelli. Il commence en écrivant une histoire de « Mister No » pour Franco Bignotti : « Paura nei Caraibi ».

Larry Yuma en version hollandaise

En juillet 1983, il signe sa première aventure de Tex : « La valanga d'acqua ». Dès lors, il deviendra l'un des principaux scénaristes de la série avec Gianluigi Bonelli lui-même. En juin 1988, il crée « Nick Raider », la première série policière éditée par l'éditeur. La même année, sort le premier album « gigante » de Tex écrit par ses soins. Pour la première fois, son nom y est crédité, ce qui n'était pas encore le cas sur la série régulière. En 1992, faute de temps, il abandonne la supervision de Tex au profit de Renato Queirolo, mais continue de signer des scénarios du fameux ranger ainsi que pour Nick Raider. En 1995, il reçoit le prix « Yellow Kid » pour l'ensemble de son oeuvre ainsi que « l'Inca Winter » en 1997 et le prix Internet de la meilleure BD avec l'album Tex « La valle del Terrore » dessinée par le regretté Magnus. En 1998, il invente un nouveau personnage : « Leo pulp », un policier teinté d'humour noir tout en continuant son travail sur Tex.

Un autre Auteur : Carlo Boscarato

Carlo Boscarato est né le 9 mai 1926. Il fait ses débuts en 1948 avec un épisode de « Jim Brady » pour l'éditeur AVE. Commence alors une longue collaboration avec le magazine « Il Vittorioso » qui ne s'achèvera qu'en 1967. De 1953 à 1959, il réalise quelques bandes ainsi que des caricatures pour « Lo Scolaro ». De 1967 à 1968, il fait une courte incursion au studio Roy D'ami où il dessinera « Dickson, pilota della Granda Guerra ». De cette période, on peut lire en France "Denis le paladin" paru dans "Spécial Héros de l'Aventures" N°4 avec Renata de Barba au scénario. A partir de 1968, il travaille pour le « Messagero dei Raggazzi » où il dessinera quantité de bandes dont « Bruno Stark » en 1970 avec Mario Basari au scénario. Il y restera jusqu'en 1975. Il se tourne enfin vers « Il Giornalino » où il créera « Giorgio Reli », la série humoristique « Nico & Pepo », « Nessuno » avec Paola Ferrarini, mais surtout « Larry Yuma » en collaboration avec le scénariste Claudio Nizzi. En 1979, il adaptera « L'île au trésor » et « Oliver Twist » avec le même Nizzi. Dessinateur d'une grande fidélité, Boscarato travaillera pour « Il Giornalino » jusqu'à sa mort le 12 juin 1987.

Les séries

LARRY YUMA (Claudio Nizzi & Carlo Boscarato) N° 55 à 64, 66 à 104. Série italienne créée en 1970. On y trouve aussi au dessin Andrea Mantelli, Nadir Quinto et Paolo Ongaro. Larry Yuma est un justicier solitaire arpentant les paysages désolés de l'Ouest américain en quête d'une injustice à réparer. Le chapeau le plus souvent vissé jusqu'aux yeux, une cigarette qu'il passe son temps à allumer d'un air détaché, sa couverture multicolore négligemment posée sur l'épaule droite, Larry Yuma fait irrésistiblement penser à Clint Eastwood dans ses meilleurs westerns spaghetti. Il a également le don d'apparaître au moment où on l'attend le moins en plein coeur d'une situation difficile. Une qualité qui n'est pas sans rappeler celle de Droopy, le côté comique en moins.
A la fin de chaque aventure, Larry Yuma s'en retourne sur sa piste poussièreuse et sa solitude perpétuelle et s'il osait chanter, il ferait alors penser à notre bon vieux Lucky Luke.
Une série attachante, magnifiquement dessinée par Carlo Boscarato sur des intrigues de Nizzi qui est devenu ensuite le scénariste de Tex adulé par tous les fans du ranger.
Ce héros a écumé moultes revues de l'éditeur dont EL BRAVO et CAPT'AIN SWING.

STORMY JOE N° 65 à 101. Stormy Joe est shériff dans la petite ville de Tolima où il fait régner l'ordre. Accompagné de ses adjoints le chétif Sardine et de l'élégant Dandy, il fait régner une loi inflexible dans sa ville, mais également dans les environs, n'hésitant pas à suppléer un collègue défaillant d'une bourgade voisine. Parmi les autres figures de Tolima, il y a bien sûr Tante Abigail qui ne crache jamais sur une petite gorgée de whisky ou encore Mr Peef le représentant en farces & attrapes de Flatsby et Flatsby. Enfin, on ne peut oublier Cynthia, sa jolie fiancée dont la vie semble se résumer à l'attendre et à lui concocter de bons petits plats.
Une série très classique qui vaut surtout pour ses seconds rôles.

BILL ET BOSS (Hector Oesterheld & Ernesto Garcia Seijas) N° 9, 12, 14, 15. Série argentine du nom de "Bill y Boss" parue à l'origine dans la revue "Totem". Bill et Boss sont deux jeunes garçons qui mènent une vie de Robinson dans une île du Pacifique sud en compagnie de Lulu le chimpanzé et d'un couple d'adultes Fred et Mara. Bill est une jeune blanc tandis que Boss est un métis. Malgré leur isolement, les aventures sont légions dans leur îlot perdu.
Une série désuète, mais sympathique que l'on retrouve aussi dans SAFARI N°63 et 66 ainsi que dans BIRIBU.



CANADA JEAN (Ivo Pavone) N° 32 à 47. Série italienne du même nom crée par Ivo Pavone au dessin. Canada Jean vit au ... Canada avec son ami Jimmy Melon (qui doit son surnom à son couvre-chef, un chapeau melon) et son jeune cousin Pierre dont il a la garde. C'est d'ailleurs à Melon qu'incombe la charge d'éduquer Pierre qui ne pense qu'à vivre les mêmes aventures que ses aînés. Jean, quant à lui, essaie constamment d'aider son prochain et ce faisant, il se retrouve souvent face à Castor, un trappeur vivant de rapines et diverses malversations, toujours accompagnés de son âme damnée : Tabor. Une petite curiosité : Jean arbore presque toujours un chapeau, mais il le laisse constamment derrière sa tête sans jamais le poser dessus !!!
Une série classique, mais pas désagréable. On la retrouve aussi longuement dans APACHES.

JEFF TEXAS N° 7 à 10, 12 à 15. Jeff Texas est un véritable héros dans tout l'Ouest américain. Chevauchant Cyclone, son fidèle destrier, il parcourt l'Amérique pour sauver la veuve et l'orphelin de tous les mécréants. Au passage, il lui arrive même de remettre dans le droit chemin une ou deux canailles.
Un héros monolithique et parfait comme on en faisait autrefois. On le retrouve dans d'autres revues comme PERCEVAL.

RICK O'SHAY (Stan Lynde puis Marion Dern & Alfredo Alcala) N° 86 à 107. Série américaine (1958-1981) créée par Stan Lynde et reprise par Marion Dern & Alfredo Alcala après 1977.

BOB KENT (Giuliano Giovetti) N° 106 à 109. Série italienne du même nom parue dans "Il Giornalino" en 1978. Bob Kent est pilote automobile et il constitue avec Mose, son mécano et Frankie l'ingénieur une petite équipe sans gros moyen. Heureusement, ils sont aidés par Rik Waterman, richissime héritier de la "Waterman Company" que leur amie Jolly a sauvé de la noyade. On suit donc cette équipe hétéroclite à travers diverses équipées sportives et/ou sentimentales.
Une série agréable qui se termine malheureusement en eau de boudin avec l'arrêt de WHIPII!

LE ROI DE LA SAVANE N° 21, 23 à 30. Carlitos, surnommé le "Roi de la Savane" vit en Afrique avec deux colosses de ses amis : le noir "Gorille Samson" et le blanc "Hippopotame Jones". Ensemble, ils vivent des aventures qui les emmènent le plus souvent au coeur de civilisations étranges et inattendues dans ce continent africain.
Un tarzanide de plus, dont l'originalité réside dans le trio herculéen au lieu des faire-valoir habituels chétifs et maladroits.


Bob Kent en V.O. italienne

SOLEIL ROUGE N° 64 à 68, 70 à 75. Soleil Rouge est le jeune chef des Kewatsanas Comanches, mais c'est aussi l'ami de Kit Carter, un blanc vivant dans la région. Ensemble, ils vont être confrontés aux différentes querelles agitant la cohabitation difficiles entre blanc et indiens. Fort heureusement, ils sont toujours accompagné par Pouett, un jeune puma et ils peuvent compter sur l'aide parfois défaillante de l'Asperge et Gros Bidon, un duo de cowboys assez maladroits. Une série assez classique sur la fraternité entre les peuples dont la qualité graphique varie beaucoup selon les dessinateurs à l'oeuvre.

PIPE-LINE EN ALASKA N° 76 à 83. Peter West, ex-champion olympique est parti travaillé sur le grand chantier du pipe-line en Alaska, mais très vite, les ennuis affluent : les équipes disparaissent, le matériel est saboté, les avalanches surgissent à tous moments. On envoie le policier Brand, Peter West et l'ingénieur Bob Freedman tenter de démêler tout ça. Ils sont vite rejoints par Amawik l'esquimau, avide de vengeance après la mort de toute sa famille. Ensemble, ils vont découvrir l'origine de tous ces ennuis, mais ils n'en reviendront pas tous... Une série assez réaliste où le héros ne sort pas toujours indemne des obstacles. Encore une bande méconnue de qualité.

FAR-WEST N° 102 à 107. Le shériff Nolan officie dans la petite ville d'Amarillo perdue dans l'Ouest américain. Un "trou" où l'on vit encore à la dure, on se promène encore à cheval et on porte volontiers l'antique couvre-chef des cow-boys. Pourtant, c'est bien au 20ème siècle que l'histoire se déroule et on y découvre également des tournages de films ou des courses de karting. Nolan y veille sur la loi avec une certaine bonhomie, où les silences valent bien plus que les discours. Dans ce paysages de "gueules cassées", son rôle est souvent en retrait, presque anecdotique, comme si les personnages de passage prenaient tout l'espace disponible avec leurs petites vie, leurs tracas quotidiens, leurs chagrins d'amours. Une série étrange où le héros n'a presque rien d'héroïque, où le Far-West du titre semble plus dans la tête des habitants, presque incongru. A découvrir.


Les autres séries : BANG BANG SAM (Vicar) N° 61, BOSSY & CIE N° 108, 109, CAPTAIN JAMES (Roger Lecureux & Lucien Nortier puis P. Brisson) N°9, DIG LE TRAPPEUR (Saverio Micheloni) N° 10, 12, 13, JIM CORONADO N° 34 à 39, KONAN JOE N° 51 à 54, LARRY TOURNEL (Leo Baxendale puis Mike Brown) N° 49 à 53, LE CLUB DES AVENTURIERS (Breccia) N° 64 à 66, 68, LE RANCHERO N° 56, 58, 59, LES TERRIBLES N° 54 à 58, LONG COUTEAU DE SCOTLAND YARD (Patt Mills, John Wagner & Douglas Maxted) N° 69, LÀ-BAS DANS L'OUEST (Oesterheld, Carlos Albiac & del Castillo, Repeto) N° 104, 105, MONTANA JOE N° 35, MOUSQUETON (Rémy Bourles) N° 108, 109, MUSTANG GRAY N° 25, PETITE PLUME N° 68, PETSY LA PESTE (Leo Baxendale) N° 71, ROLF COMANCHE N° 40 à 44, SCOTTY N° 45 à 50, SEXTON BLAKE (Angus Allan & Eric Daswell) N° 69, TOM TOMAHAWK N° 48, 49, TRUMPET JOE N° 28, 29, YANKEE (Michel Paul Giroud) N° 81, 108.

Insolite :

Les informations donnant Carlo Boscarato comme dessinateur de la série "Mosquito" sont erronées.

La tarzanide féminine MAWA fait la couverture du N°73 sans être au sommaire.

Alors que la couverture de WHIPII! s'ornait d'un bandeau avec la mention "Spécial Western", les dernières devantures représentèrent des courses automobiles !!!

La belle Mawa en couverture...

Internet

Bien entendu, on pourra toujours consulter les index habituels des revues Mon Journal à l'adresse : http://bdmonjournal.free.fr/whipii/index.htm

On trouvera un autre index de la revue sur le site de la librairie "Dans la Gueule du Loup" à l'adresse :http://www.danslagueuleduloup.com/GENPAGES/DSE_CWHP.HTM


Dominik Vallet


© Pimpf? le 02/04/2004. Proposer un site