Pimpf

Message

Mon Journal : Totem, la tribu PF

N°1 de la revue

Ce mois-ci, je vais parler de Totem (2ème série), un trimestriel dédié au western qui dura tout de même seize ans sans avoir de séries particulièrement marquantes .J'aborderais la 1ère série lors d'un prochain article.

La revue
66 numéros d'août 1970 à novembre 1986.

Trimestriel essentiellement consacrée au western de 164 pages du N°1 au 27 puis 132 jusqu'à la fin.

Les séries principales furent "Reno Kid", "Marksman" et "Gringo", mais on y trouve aussi quelques brèves séries britanniques ou italiennes.

On retrouve Enzo Chiomenti comme à l'accoutumée pour une bonne part, mais aussi Victor Peon, Guido Zamperoni, Francesco Gamba, Miro et quelques autres pour les couvertures.



Le N°1 de la revue avec Reno Kid signée par le portugais Victor Peon

Un Auteur : Carlos Gimenez

Carlos Gimenez est né le 16 mars 1941 dans le quartier des ambassades de Madrid. Après une enfance difficile passée au sein d'organismes religieux très stricts de la dictature franquiste, sa carrière débute lorsqu'il rencontre le dessinateur Lopez Blanco. En 1959, il devient alors son assistant sur "Las Aventuras del F.B.I.". En même temps, il réalise quelques récits intitulés 'Curiosidas" pour l'éditeur Ibergraf. En 1961, il dessine quelques épisodes de la série policière "Drake & Drake" ainsi que quelques récits de guerre pour Maga. En 1962-63, il travaille sur "Buck Jones" (Buck John en France chez Impéria) pour le marché français. De 1963 à 1967, il collabore le temps de 24 épisodes de 20 pages avec Manuel Medina sur Gringo pour le compte de l'agence Selecciones Ilustradas de Barcelone. C'est d'ailleurs pour mieux suivre des paiements ayant tendance à prendre du retard qu'il décide d'aller habiter dans la capitale catalane. Gringo est la première oeuvre importante de Gimenez. D'abord conçu pour l'export (dont la France dans TOTEM), cette série connaitra de nombreuses rééditions dans son pays d'origine. En 1967, Gimenez forme «el grupo de La Floresta» avec ses compères Adolfo Usero, Esteban Maroto, Luís García et Suso Peña avec qui il réalise «Alex, Khan y Khamar» pour l'agence José Ortega, une bande à destination du marché allemand. A la même époque, il dessine aussi quelques épisodes de Delta 99 sur une idée de José Toutain et un scénario de Jesús Flores Thies (puis de Victor Mora) que l'on peut lire chez nous dans VICK et SAFARI. Il multiplie alors ses travaux comme des épisodes de Tom Berry et Kiko 2000 pour le marché allemand, il crée Copo Loco y Cómputo (1969) une série de SF humoristique ou dessina Dani Futuro (1970) avec Victor Mora. En 1971, il récidive avec Mora sur Ray 25. Dans le début des années 70, il adapte l'Odyssée d'Homère ou L'île au trésor ou illustre des encyclopédies. En 1975, il adapte une novella de Brian Aldiss Hom qui sortira en album. Il adapte encore Jack London avec Koolau el leproso en 1978 et dessine pour Pif "Un animal doué de raison" sur scénario de Mora (1979) pour qui il dessinera aussi Tequila Bang! contra el Club Tenax . Au début des années 80, il dessine Paracuellos ou Los Profesionales. Il est devenu un dessinateur reconnu publiant dans lesplus grandes revues dans le monde entier que ce soit FLUIDE GLACIAL ou PILOTE en France, TOTEM, COMIX INTERNATIONAL, MADRIZ. On le voit sur des BD érotiques comme des histoires de SF, des bandes adultes ou plus enfantines tandis que sa production d'albums ne faiblit pas avec notamment le 4ème volet de Paracuellos en 2000.


Gringo en V.O.

Les séries

RENO KID (Lina Buffolente, Hans-Rudi Wäscher, Guirado) N° 1 à 51, 53 à 58. Série allemande reprise par Alberto Giolitti et son studio. On peut lire ses aventures outre-Rhin dans la revue "LASSO" ainsi que dans son propre magazine. Reno Kid est un justicier parcourant le far-west sur Tchuck son destrier en compagnie de Wontka, le fils de Tatanacki, chef des vaillants Arapahos. Ami des indiens, il se targue de ne jamais mentir et ne manque jamais de s'exclamer "Nom d'un six-coups", son expression fétiche. Plus tard, on le voit aussi en compagnie de Sammy l'Africain.
Héros très apprécié en Allemagne, Reno Kid est un western très classique dont la qualité de dessin varie énormément en fonction de l'artiste aux pinceaux.

CAPTAIN YOCK (Carlos Cruz) surnommé le "cowboy de l'espace". N° 3 à 5. Série anglaise appelée "Roamin James, Space Pilot" parue dans la revue "BUSTER" du 25/01/1969 au 21/06/1969. Yocky Yock, surnommé "Captain Yock" est un pilote de fusée particulièrement original car il ne se départit jamais de son Stetson de cow-boy, ni de ses deux colts hérités de son "arrière-arrière-arrière-grand-popa". Secondé par Comanche, son berger allemand, il vadrouille de missions en missions en explorant des planètes plus ou moins étranges. Etonnament, ce sont justement ses ustensiles anachroniques qui lui servent à se tirer d'affaire. Une série joliment dessinée au scénario assez loufoque.

Reno Kid en version originale

CHAT SAUVAGE (Claudio Tinoco) N° 12 à 19. Série espagnole appelée "El Pequeño Sioux" paru dans sa propre revue chez Iberomundial de Ediciones durant 32 numéros à partir de 1965 (format 17x24 cm). Chat Sauvage est un jeune Sioux, fils de Flèche Rapide. Alors qu'ils traversaient la prairie, ils tombent sur un cadavre. Comme le shérif arrive au même instant, Flèche Rapide est accusé de ce meurtre. Chat Sauvage parvient à prendre la fuite tandis que son père est emprisonné. Il rencontre rapidement Carter et Pancho, deux amis. Ensemble, ils parviennent à innocenter Flèche Rapide. Carter demande alors l'autorisation d'emmener avec lui le jeune Sioux, une requête acceptée par son père. Nos trois amis hétéroclites (un blanc, un Mexicain et un Indien) vivent alors des aventures de concert. Une série qui n'est pas sans rappeler parfois Katanga Joe transposé dans l'Ouest américain.

CASEY O'CASEY (Warren Tufts) N° 39 à 52. C’est en fait le comic strip américain CASEY RUGGLES réalisé par l’excellent Warren Tufts dans les années 1950. Casey ayant pour compère Kit Carson, à l'instar de Tex Willer. Un excellent western avec un héros bien défini. Parution aussi dans LONG RIFLE N° 22 à 51.

GRINGO (Manuel Medina & Carlos Gimenez, Renato Polese) N° 1 à 14, 17 à 44. Série espagnole du même nom créée en 1963 pour l'agence "Selecciones Ilustradas" et publié en Espagne à partir de 1970 chez "Ibero Mundial de Ediciones". On trouve aussi Gonzales et Etchevarria au scénario et Suso, Alvarez ou Rego aux dessins. Syd Bicking est surnommé "Gringo". C'est un héros solitaire parcourant le far-west en prenant le parti des Indiens et des Mexicains pour qui il n'est qu'un "gringo" (étranger) tandis que pour les blancs, il est un renégat. Série assez classique si ce n'est la propension du héros à prendre des coups. Si le premier épisode lui prête une fiancée appelée Conchita, elle n'apparait plus dans les suivants et Gringo semble abandonner sa vie sentimentale. Si Gringo a été créé graphiquement par Carlos Gimenez, de nombreux dessinateurs lui ont succédé. Dans la version française, on peut lire pas mal d'épisodes dus à Jesús Peña Regó alias Suso. Ainsi Ceux dans les n°37 à 39 et 44 sont signés Suso et date de 1971, tandis que le n°40 est signé Caris (ou Aris ?) et date de 1966. Ce semble indiquer que l'ordre des épisodes n'a pas été respecté. Suso est un dessinateur très habile, dont le style est proche de Steranko, et avec une influence des années 1970 (images psychédéliques, utilisation habile du noir et blanc et des ombres)

COLORADO JONES (Mike Western) N° 34 à 36. Série anglaise appelée "Trail to nowhere" parue dans la revue "VALIANT" du 25/05/1974 au 21/12/1974. Simon Grant est le fils d'un colonel de l'armée US de retour de vacances quand sa diligence est attaquée par les Comanches. Il est alors sauvé par une ruse de Colorado Jones, un vieux trappeur bourru. Simon exige alors d'aller au fort Hazard pour y retrouver son père, ce que refuse tout net Colorado. Il décide de le laisser au prochain relais de diligence afin de poursuivre seul sa quête vers "Nulle part", un endroit mystérieux jonché de pépites d'or. Seulement l'or suscite des jalousies et le trappeur est poursuivi par Jade Stoat et sa bande d'assassins.

Une planche de Gringo en espagnol par Carlos Gimenez

LES COMPAGNONS DE LA PONY (Giani Caratelli & Renato Polese) N° 31 à 33. Série italienne appelée "Pony Express" parue dans "Il Giornalino" en 1971. Ray, Bob et Dick sont trois membres de la célèbre "Pony Express". Le premier épisode relate comment se passait la vie des agents de la Pony. Le second raconte un épisode de la guerre de Sécession où notre trois compères sont mêlés tandis que le dernier les voit aux prises avec des aventures plus classiques. Autre originalité, la série est racontée par le forgeron Black Smith.

HORS-LA-LOI N° 52 à 61. Une très bonne série italienne avec comme personnages principaux Lester, un personnage un peu brutal, et Sandy, une femme armée parfois d’un fouet. Lester et Sandy sont recherchés pour des délits qu’ils n’ont pas commis et se cachent pour éviter d’être jugés ; mais ils croisent d’autres personnes sur leur chemin qui vont leur attirer d’autres ennuis. Western plutôt moderne et original car on voit rarement dans les PF un personnage féminin comme celui de Sandy aussi bien défini. Dessinateur signe dans les n° 54 et 57 (Jarieleto ?)

MARKSMAN (Stan Lynde) N° 58 à 66. Très bon western réaliste. En fait, c’est le comic-strip américain LATIGO créé par Stan Lynde en 1979, à qui l’on doit aussi RICK O’SHAY. Alors que Rick O’Shay est une comédie parue dans WHIPII !, Marksman (ou Latigo aux USA) est un western plutôt réaliste avec une reproduction fort détaillée de la vie au Far-West après la Guerre de Secession. Marksman est un homme de loi venant au secours des honnêtes gens. On peut lire d'autres aventures dans CAPT'AIN SWING N° 261et 262.

LA DILIGENCE FANTÔME (Miguel Henares) N° 37, 38. Un western au scénario très léger et dessiné par Miguel Henares (SuperJohn dans ANTARES). La famille Leaver transporte par diligence le courrier et les marchandises dans une région du Far-West. Mais Cortez, souhaitant s’approprier la ligne de transport, provoque un éboulement pour faire disparaître la diligence et les deux frères Leaver qui la conduisent. Mais Cortez ne sera pas au bout de ses peines car les deux frères Leaver et la diligence continuent à parcourir la région sous la forme de … fantômes !

STEVE JOKER (A. Musso, Mancuso, Julio Bosh Penalva) N° 53 à 66. Série italienne. Un joueur de poker jouant les Robin Des Bois dans le Far-West. On le retrouve également dans CAPT'AIN SWING (SPÉCIAL) N° 4, 5 et CAPT'AIN SWING N°251 à 265.

TONY SHÉRIFF N° 22 à 30. réédition des DAKOTA N°13 à 29 (1955-57), mais avec des épisodes découpés différemment. Tony et Ketty sont en voyage de noces qu'ils passent en se baladant dans la prairie de l'Ouest américain quand ils aperçoivent une caravane en piteux état. Tony s'enquiert de leur état et propose ses services pour les aider, mais il se fait rapidement accuser de faire partie de la bande qui harcèle le convoi et il passe à deux doigts d'une pendaison expéditive. Après une enquête, il revient dans la caravane pour prouver son innocence. Il réussit tellement bien dans son entreprise que les colons, une fois arrivé à Silver Spring, leur destination, l'élisent shériff de la ville. Il remplit alors cette mission jusqu'à ce que Ketty se lasse de cette vie aventureuse et qu'il remette son étoile à son successeur. Une série très classique dont l'orginalité tient dans le côté "contrat à durée déterminée" de son rôle de héros et dans le rôle de son épouse qui ne se cantonne pas dans celui de femme au foyer, du moins dans les premiers épisodes.

page de garde
Totem N°64

TEX LE COW-BOY (Fred Baker & Douglas Maxted) N° 45 à 50. Série anglaise de Fred Baker & Douglas Maxted paru dans "VALIANT" du 07/02/1970 au 27/03/1971 sous le titre "College Cowboy". Nigel Carfax-Carruthers, surnommé Tex le cow-boy, fait irruption dans le collège britannique de Kenelm en provenance de son Texas natal. Il y fit aussitôt des ravages, son mode de vie rustre faisant quelque peu tâche au sein de l'éducation "so british" de Kenelm. Une série humoristique versant dans la caricature à gros trait.

Les autres séries : BANG BANG SAM (Vicar) N°18, CAPT'AIN VIR-DE-BOR (Michel Paul Giroud) N°42, GIDDAP JOE N°64, HISTOIRE DE FAKIR... (Guy Lehideux) N°62, JIM LE SOLITAIRE (Pietro Muriana) N° 9, 10, 49, 50, KILLROY (Carlos Albiac & Carlos Casalla) N° 20, 21, 26, LA BANDE À ZOZO (Leo Baxendale) N° 19, 25, LES FOUS-FOUS DU FAR-WEST N°9, NIC REPORTER (Pierre Castex & Lina Buffolente) N°65, 66, TROTTY N°42, UNCAS N°63, YANKEE (Michel Paul Giroud) N°16.

Insolite :

Les couvertures des N°64 d'Enzo Chiomenti et 66 de Guido Zamperoni représentent presque la même scène : un cow-boy abattu au premier plan lors d’un duel au revolver par un autre cow-boy.

La série "Tex le cowboy" n'a rien à voir avec le célèbre "Tex Willer" bien qu'on l'appelle plus fréquemment Tex et qu'il soit également un cowboy.

"Les loups" est le titre du seul épisode de "Giddap Joe" paru dans Totem. Il s'agit de la réédition de la toute première aventure du personnage qu'on peut également lire dans PISTES SAUVAGES N°21.

Totem N°66

Internet

Bien entendu, on pourra toujours consulter les index habituels des revues Mon Journal à l'adresse : http://bdmonjournal.free.fr/totem/index.htm

Sans oublier la base de données de "Dans la Gueule du Loup" à l'adresse : http://www.danslagueuleduloup.com/GENPAGES/DSE_CTM2.HTM

On trouvera un excellent site sur Carlos Gimenez à www.carlosgimenez.com.

Le mois prochain, je parlerais de la revue APACHES.

Remerciements à Franck Anger pour son aide précieuse dans la rédaction de cet article.

Dominik Vallet


© Pimpf? le 08/06/2004. Proposer un site