Pimpf

Message

Mon Journal : Totem l'idole western

N°1 de la revue

Totem l'idole western

Ce mois-ci, je vais parler de "TOTEM" 1ère série, une des premières revues totalement en petit format.

La revue

49 numéros d'avril 1956 à mai 1960. Revue mensuelle de 132 pages sur toute la durée de son existence.
TOTEM doit son titre et son logo à une revue italienne parue un an auparavant chez l'éditeur Torelli. Après 49 numéros, TOTEM fut remplacé par la revue "KRIS LE SHERIF". Les premiers numéros furent "nourris" par les revues italiennes CARIOCA et EL BRAVO ainsi que des THRILLER PICTURE LIBRARY britanniques essentiellement avec des récits complets. D'ailleurs, le récit complet sera longtemps la règle ce qui explique le nombre restreint de séries.
On peut y voir les toutes premières couvertures d'Enzo Chiomenti qui en dessina de nombeuses autres par la suite, mais aussi les deux seules de Lina Buffolente, artiste qui a pourtant longuement travaillé pour l'éditeur. Cézard, quant à lui, en réalisa une bonne dizaine, le plus souvent inspirées de revues de poches anglaises.
TOTEM connut une résurrection en 1970 avec une nouvelle mouture totalement rénovée, abandonnant même le logo d'origine.
Il y eut 12 recueils de 4 numéros sauf le N°11 qui en eut 5 (N°41 à 45).

Le N°1 de TOTEM.

Un Auteur : Rémy Bourles

Rémy Bourles est né à Brest le 2 octobre 1905. Si son personnage le plus connu reste Bob Mallard réalisé pour Vaillant, il a beaucoup oeuvré dans le paysage éditorial français pendant un demi-siècle. Après une enfance et des études dans sa ville natale où il fera les Beaux Arts et il publiera ses premiers dessins. Il monte à Paris en 1928 et réalise sespremiers dessins humoristiques ainsi que des travaux publicitaires et des affiches de films (qui étaient dessinées à cette époque). Durant la seconde guerre mondiale, il revient en Bretagne en tant que dessinateur industriel à l'arsenal de Brest. Sa carrière en BD commence véritablement en 1946. Cette année là, il publie pour Erf (récits complets), "Bob l'ardent" pour la collection "Gang", "Le vagabond du Pacifique" pour l'hebdomadaire "Mon Journal", "Robin des Bois" pour "Robin l'écureuil" et bien d'autres. Il entre également aux éditions Vaillant où on le retrouve rapidement aux dessins de Bob Mallard sur scénario de Henri Bourdens. Il continuera jusqu'en 1957. En 1947, pour l'éditeur Del Duca, il dessine "L'Aigle des mers", "La poursuite éperdue", puis en 1950 "Pour l'honneur" publié dans diverses revues. A la même époque, on le voit dans "Fidimanche Fillettes" (1949-50), "Tintin" (1950), "Lisette" (1957-59), "Mireille" (1960-63) ou "Paris-Jour" (1961-71). En 1953, il collabore avec Artima au sein des revues ARDAN, AVENTURES FILM, VIGOR, RED CANYON et FLASH (la première mouture), et ce jusqu'en 1960. En 1961, il retourne aux éditions "Aventures et Voyages" où il reprend le personnage de "Mousqueton" dans EN GARDE (1963), mais il dessine aussi "Richard le Bien-Aimé" dans ROCAMBOLE (1964) ou l'adaptation des "Mystères de Londes" de Paul Féval dans PIRATES (1969). Il y exécutera également bon nombres d'illustrations pour le rédactionnel des revues. De 1970 à 72, il partcipe à la revue bretonne L'appel d'Ololé tout en étant très actif dans le dessin de presse. En 1986, il dessine sa dernière BD dans HAGA "Le félon de Miremont" sur un scénario de JP Tibéri. Ensuite, il s'est adonné à sa passion pour la peinture expressionniste où la Bretagne tenait un rôle central tout en participant à quelques festivals de BD. Il nous a quitté le 12 juin 1997 à Paris.
Source : le site http://remybourles.free.fr consacré à cet auteur.


Rémy Bourles (Photo du site)

Les séries

KID (Leonello Martini & Pietro Sartoris) N° 1 à 4. Série italienne appelée "Kid il Monello" parue aux éditions Victory du 10/06/1949 au 10/10/1949 pendant 9 numéros. Kid est un jeune orphelin vivant dans un immeuble en ruine à Chicago en compagnie de Flock, son chien fidèle et de ses amis Bongo et Minnie, deux noirs. Chaque jour, il cherche du travail pour gagner un peu d'argent, mais il est entrainé dans une sombre affaire d'espionnage qui l'emporte dans des aventures périlleuses.
Une série un brin misérabiliste, mais pas inintéressante, dessiné par l'un des S du trio SGS que l'on connait mieux pour Blek ou Capt'ain Swing.

LE PETIT PRINCE (Pedro Quesada & José Ortiz) N° 3 à 13. Série espagnole appelée "Balin" parue aux éditions Maga pendant 30 numéros en 1955. Pendant la Révolution Française, le prince de Traven est arrêté par les révolutionnaires et condamné à mort. Son fils Patrick, le petit prince, a été adopté par une compagnie de la garde dont le capitaine l'a surnommé "Mousqueton". Seulement, son identité est inconnue et si on la soupçonne, il risque la mort.
Si le thème est original, la série est tout ce qu'il y a de plus classique avec un personnage central un brin androgyne, même si sa sexualité reste tout ce qu'il y a de plus platonique !

NB : la série sera continuée par Aventures & Voyages à partir du N°14. Les 2 premiers épisodes seront dessinés par Jean Kalistrate, puis par Carlo Cossio et Lina Buffolente. Mousqueton, plus vieux de 3 ans, est devenu lieutenant de l'armée française.

Le Petit Prince en V.O.

MOUSQUETON (Pierre Castex & Carlo Cossio, Jean Kalistrate, Lina Buffolente, Rémy Bourles) N° 14 à 49. Reprise de la série espagnole "Le petit Prince" avec un héros plus vieux de 3 ans devenu lieutenant de l'armée révolutionnaire. C'est d'abord Jean Kalistrate qui reprend le dessin durant 2 épisodes, puis Carlo Cossio et Lina Buffolente tandis que Rémy Bourlès dessinera les épisodes parus dans EN GARDE. Devenu plus vieux, Mousqueton continue son parcours dans l'armée révolutionnaire de manière plus active tandis que sa relation avec Colette s'oriente vers le mariage. Il gagne au passage un ennemi récurrent en la personne de Masque Bleu.

NB : La version de Kalistrate sera résolument différente de ses successeurs car il donnera au héros un visage plus adulte avec des tresses presque "rastas" tandis que Cossio ou Buffolente lui rendront son visage poupin androgyne.

ROY DALLAS (Mario Cubbino) N° 12, 13, 15 à 22. Série italienne du même nom parue dans la revue TOTEM (éditions Torelli) du 05/07/1955 au 05/04/1956. Roy Dallas est un aventurier vivant au far-west qui se porte aux secours des faibles et des opprimés. Rien de plus classique en soi, mais les scénarios sont toujours bien menés et les dessins de Mario Cubbino de grande qualité ce qui confère à l'ensemble une qualité que l'on ne pourrait soupçonner à l'énoncé des caractéristiques du héros.

Mousqueton en couverture par Enzo Chiomenti

BABY HERCULE (Sergio Montipo) N° 13, 14. Série italienne appelée 'Bebi Grande" parue dans la revue IL PICCOLO SCERIFFO du 28/01/1955 au 15/04/1955 puis dans EL BRAVO du 01/06/1955 au 07/09/1955. En 1919, des milliers d'émigrants quittent l'Europe pour l'Amérique. Parmi eux, la famille Streppia, originaire de Grèce, avec leur enfant Baby. Malgré ce surnom, Baby est un colosse car il a grandi suite à une grave maladie. Malheureusement pour eux, l'armateur de leur bateau est un escroc qui a affrêté une épave avec comme capitaine Kassarik qui est un brigand. Comme les passagers confient leurs biens précieux, Kassarik décide de faire échouer le bateau et de s'enfuir avec la cagnotte. Pendant ce temps, Baby se lie d'amitié avec Marty le machiniste et il se retrouve aux premières loges quand Kassarik sabote la chaudière. Il tente bien de le dénoncer, mais le capitaine s'enfuit avec son butin. Marty et Baby le prennent en chasse sur les côtes brésiliennes et sont emmenés dans des aventures sur ce nouveau continent.
Une série très classique.

ROBIN DES BOIS N° 2, 9, 10, 14, 21. Série anglaise appelée "Robin Hood" parue dans la revue THRILLER PICTURE LIBRARY au format poche. C'est une adaptation du mythe de Robin des Bois fort bien dessinée par les meilleurs artistes anglais dont Reg Bunn et Pat Nicolle. On retrouve cette série chez l'éditeur Jeunesse et Vacances dans sa propre revue ainsi que chez Impéria sous le nom de OLIVER.

CAPTAIN JAMES (Roger Lecureux & Lucien Nortier, Pierre Brisson) N° 41 à 49. Frank James est le fameux Capitaine James surnommé "James -Trois-doigts" car il lui manque une phalange à deux doigts de la main droite. Alors qu'il ramène le jeune Tiboy à son père Kennedy Masson, il découvre que ce dernier a été assassiné alors qu'il était le shériff. James décide de le venger et prend Tiboy sous son aile. Au cours de cette expédition, il rencontre Slimy l'ourson qui va devenir leur compagnon de errance à travers l'Ouest américain. Un western très classique réalisé par des français, ce qui est assez rare... A noter que le premier épisode est dû à Lucien Nortier sur 47 pages, puis Pierre Brisson (pseudonyme de Pierre Le Goff) a pris la relève suite à une mésentente avec Bernadette Ratier (Cf Hop 104).

Les épisodes de la ROUTE DE L'OUEST sont des rééditions.

Robin des Bois en couverture

LE PETIT CAPITAINE (Antonio Chiomenti & Enzo Chiomenti) N° 9 à 11. Série italienne appelée "Il piccolo capitano" parue du 06/11/1954 au 18/06/1955 pendant 33 strisce chez Tomasina. Eric est un adolescent toujours affublé d'une casquette de marin démesurément grande pour sa tête. Malgré son jeune âge, il a su attirer la confiance et, en compagnie de Patrick le colosse et de Michel, il vit des aventures maritimes. Il finira même par avoir son propre navire en remerciements de ses services rendus.
Une série d'aventures classiques où le héros réussit à conserver son couvre-chef quelque soit la circonstance, y compris lors de ses nombreux plongeon sous la mer !

JIM REPORTER (Mario Cubbino) N° 13 à 16, 19 à 22, 24 à 26, 29 à 49. Série italienne appelée "Sciuscià" parue dans la revue IL PICCOLO SCERIFFO du 22/04/1955 au 08/06/1956 ainsi que dans son propre titre du 01/09/1953 au 14/04/1955. Du moins pour les épisodes parus dans TOTEM. En effet, ce personnage a été largement traduit sous son nom d'origine chez la SAGE. Jim est reporter pour le "London Herald" et il part toujours en reportage avec son ami photographe "Panthère", ainsi surnommé à cause de ses tâches de rousseur. Une fois sur place, Jim sauve la veuve et l'orphelin et n'écrit jamais une ligne dans la droite lignée des héros reporters nés avec Tintin et continués en petit format par Nic Reporter entre autres.
Série très classique
.

KIS (Andrea Lavezzolo & Sandro Angiolini, Franco Donatelli) N° 33 à 40. Série italienne appelée "Calam la pantera del west" parue du 10/10/1951 au 10/05/1952 puis réédité en 1958 sous le titre "Kis la vendicatrice". Calam, le premier nom originale du personnage fait référence à la célèbre Calamity Jane qui a bel et bien servi d'inspiration à cette série qui s'achève avec le mariage de l'héroïne.

Sciuscià en V.O.

KOCIS (Antonio Chiomenti & Enzo Chiomenti) N° 27 à 31. Série italienne du même nom parue du 05/05/1953 au 11/05/1954 sur 54 strisce aux éditions Tomasina. Créée par Antonio Chiomenti et son frère Enzo, elle fut reprise par Roger Lecureux et Joseph Garcia dans WHIPEE! et dans IVANHOE. Giorgio Pedrazzi (Italie) a aussi écrit des scénarios, tandis que Lina Buffolente et Uberti ont dessiné quelques histoires. Kocis, jeune Apache fils du Sachem Grand-Aigle et de Perle de Rosée, voit sa tribu décimée par les voisins Navajos. Le jeune garçon trouve refuge dans une vallée peuplée de chevaux qui parlent et qui deviennent ses amis. Quand il décide d'en sortir pour assouvir sa vengeance, il se trouve confrontée à Wapita, la jolie et généreuse fille de son ennemi Navajo, ce qui met fin à sa vengeance.
Plus tard (avec la reprise par Lecureux), on le retrouve vivant avec Flèche-de-Lune (appelé ainsi parce qu'il naquit une nuit où un rayon de lune passait à travers l'aération du tipi), le jeune Apache dans la "Vallée Heureuse". Ils évoluent au plus près de la nature au milieu d'une harde de chevaux dont ils comprennent le langage, mais leur bonheur est souvent troublé par l'apparition de l'homme blanc au sein de leur paradis sur Terre ou les bêtises de Flèche-de-Lune.
On retrouve Kocis dans presque tous les numéros d'Ivanhoé, mais une partie des épisodes sont des rééditions. Kocis apparait aussi dans le dernier numéro de "La route de l'Ouest".

 

Autres séries : ABEL ET CABOCHARD N° 5, CAPTAIN KIDD (Reg Bunn) N° 5, HU-LA-LA ET SA-KRI-PAN (Nicola del Principe) N° 3, 9, 20, 21, 30, 34, KIM ET FLOC (Frank Godwin) N° 15, 20, KIRIKI (Andrea Lavezzolo & Giuseppe Perego) N° 1, NIK DÉTECTIVE AMATEUR (Antonio Chiomenti & Enzo Chiomenti) N° 17, 18, RAJMU (Pini Segna) N° 24, TIM PASTILLE (Nicola del Principe) N° 33.

Insolite :

TOTEM est considérée comme une revue western par excellence, pourtant son premier numéro s'ouvrit par un récit complet de... science-fiction !

KIM ET FLOC est une série américaine appelée "Roy Powers Eagle Scout", mais elle est plus connue en France sous le nom "La patrouille des Aigles"

Kiriki est le nom pris par Biribu le temps d'un épisode !

Dans la série KID, le chien du héros s'appelle Flock, ce qui n'est pas sans rappeler le nom de Pouik (le chien de Mister Bluff) en version italienne : FLOK !

La série Kociss créée par Gian-Luigi Bonelli n'a aucun rapport avec le KOCIS des frères Chiomenti, même s'il s'agit dans les deux cas de western.

La couverture du N°9 est inspirée par une page titre de la BD britannique et on la retrouve pas moins de trois fois en couverture de ROBIN DES BOIS de l'éditeur Jeunesse et Vacances (N°31, 52 et 80) !

Internet

1ère planche du RC de SF

Bien entendu, on pourra toujours consulter les index habituels des revues Mon Journal à l'adresse : http://bdmonjournal.free.fr/totem/index.htm

On consultera aussi la base de données de "Dans la Gueule du Loup" : http://www.danslagueuleduloup.com/GENPAGES/DSE_CTM1.HTM

Il faut aussi visiter le site sur Rémy Bourles à l'adresse : http://remybourles.free.fr.

Le mois prochain, je parlerais des revues MESSIRE et BLASON D'OR.

Dominik Vallet


© Pimpf? le 08/03/2005. Proposer un site