Pimpf

Message

Mon Journal : Atémi, Seigneur du Ring

N°1 de la revue

Ce mois-ci, je vais parler d'Atémi, une revue consacré aux Arts Martiaux. Une des revues ayant eu le plus de numéros juste derrière Akim et Capt'ain Swing.

La revue

270 numéros de juillet 1976 à mars 1990. Mensuel du N°1 au 12 puis bimensuel jusqu'au 222 et à nouveau mensuel jusqu'à la fin. Revue spécialisée dans les arts martiaux issus de l'agence "Selecciones Ilustradas" de Barcelone, mais ayant publiée de nombreux récits de guerre et d'aventure en provenance de la Fleetway (Angleterre) dont la plupart de la revue "Battle".

Le N°1 de la revue


Un Auteur : Max Bunker

Max Bunker (pseudonyme de Luciano Secchi) est né à Milan le 24 août 1939. En 1960, il entre aux Editions Corno pour y diriger la collection Gordon. En 1962, il se lance dans le scénario sous le nom de Max Bunker. Auteur de nombreuses séries populaires, on lui doit : "Maschera nera" en 1962 que l'on verra sous le nom de « Justicier Masqué » dans Akim, Kriminal, clone de Diabolik, en 1963, "Maxmagnus", « Satanik », un clone féminin de Diabolik l'année suivante, « Dennis Cobb » en 1965, « Gesabel » un an plus tard (Jézabel en version française), "Alan Ford" en 1969 ou "Daniel" en 1976. La plupart du temps, ses séries sont dessinées par Magnus.
Pour Eureka, dont il est le responsable depuis 1967, il écrit "Fouché, un uomo nella Revoluzione" que dessine Paolo Piffarerio.
En 1979, il écrit « Cliff e Xibor » publié en France sous le nom de « Cliff » dans Atémi.
En 1983/84, il crée Max Bunker Press qui publie dorénavant Alan Ford et l'ensemble de ses créations.
A noter qu'Alan Ford revient en France grâce à un album d'un petit éditeur animé par un fan du personnage.

Ci-joint, l'album marquant le retour d'Alan Ford en France.



Les séries

AIR-HAWK (John Dixon) N° 188 à 238. Série australienne paraissant chaque semaine depuis 1963 dans le "Sydney Sun Herald". A partir de 1970, Mike Tabrett et Hart Amos reprennent la série. As de la deuxième guerre mondiale, Jim Hawk a créé une compagnie de charters basée à Alice-Springs au coeur de l'Australie. En compagnie de Hal Mattews, le "flying doctor" et de Janet Grant, l'infirmière, il parcourt les airs pour des clients affrétant ses avions ce qui l'amène régulièrement au coeur d'aventures les plus diverses.
Une série agréable, bien dessinée et bien menée par John Dixon.

APOCALYPSE 2000 (G. Finley-Day & Carlos Pino,Alan Willow,Mike White) N° 183 à 187. Série anglaise appelée "Disaster 1990" parue dans la revue "2000 AD" du 30/06/1979 au 17/11/1979. Un super-pétrolier nucléaire percute un sous-marin près du pôle nord, provoquant une explosion gigantesque, faisant fondre la colotte glaciaire. Bien plus au sud, la Grande Bretagne est subitement plongée sous les flots tandis que les survivants luttent pour leur existence. Parmi eux, Bill Savage, routier de profession, qui prend rapidement de initiatives pour le bien de tous. A bord d'un appareil amphibie le D.UK.W., surnommé le Duck (canard), il sauve la vie de Bamber, un jeune hydrologue puis essaie de se frayer un chemin dans cette société retombée à l'état de barbarie.


Cliff aux prises avec Arakno

CLIFF (Max Bunker (S)) N° 172 à 194. Série italienne appelée "Cliff e Xibor" créée en 1979 par Max Bunker.
Le Dr Gary Robertson, suite à une expérience devient blanc le jour et noir la nuit. Il devient alors Cliff, un noir doté d'une force prodigieuse. Mais le gouvernement tient à lui extorquer le secret de sa formule pour en faire une arme fabuleuse. Avec l'aide du journaliste Ted Clayton, il parvient à leur échapper et réussit même à lutter contre des organisations maffieuses noires tandis que sa fiancée Priscilla s'inquiète des absences répétées de son futur mari. Celui-ci ne parvenant pas à lui avouer qu'il devient noir une fois la nuit tombée. Finalement, il perfectionnera sa formule afin de mieux maîtriser ses métamorphoses.
Une série originale malgré une inspiration marquée par "Dr Jekyll et Mr Hyde" où les problèmes du racisme sont bien posés

JIMMY CHANG (Scott Goodall & Eric Bradbury) N° 170 à 180. Série anglaise intitulée "The fists of Jimmy Chang" parue dans la revue "Battle" du 22/02/1982 au 19/03/1983. A Hong Kong, l'as du Kung Fu Jimmy Chang lutte contre la "Triade du Serpent Rouge", le gang qui a tué son grand-père. Il est secondé dans son combat par le vieux marin Fairweather Wu et son premier maître Scalp.
Une série largement inspirée par les films de Bruce Lee, voire par "Master of Kung-Fu" de Marvel.

GADGETMAN (Jerry Siegel & Vincente Alcazar, Carlos Pino) N° 1 à 4. Série anglaise intitulée "Gadgetman and Gimmick Kid" parue dans la revue "LION" du 04/05/1968 au 26/10/1968. Burt Travis est le patron de la "Travis Corporation", mais il est aussi Gadgetman, le héros aux multiples gadgets. Il sera bientôt rejoint par Jimmy Stewart, un de ses employés, lui aussi très doué pour les inventions ingénieuses qui deviendra Jimmy Kid. Ensemble, ils luttent contre les savants fous et les menaces diverses.
Si le duo ressemble à celui formé par Batman et Robin, la réalisation laisse à désirer et à tendance à virer à la caricature.

CINQ DE COMMANDO (Finley-Day, Hebden & Ezquerra, Belardinelli...) N° 61 à 83, 97 à 105. Série anglaise du nom de "Rat Pack" parue dans la revue "Battle" du 08/03/1975 jusqu'en 1980. Créée par Gerry Finley-Day et Carlos Ezquerra, cette série a connu de nombreux auteurs. Au scénarios se sont succédés Pat Mills-Wagner, W.G. Edge, Ron Carpenter, H.J. Johnson, Terry Magee, Brian Bullen, Alan et Eric Hebden, Peter Harris, S. Conforth, Ken Mennell & Speer. Aux dessins : F.A. Philpott, K. Houghton, Colin Page, Mike White, Massimo Belardinelli, E. Feito, Bill Lacey, John Cooper, Alex Henderson et Eric Bradbury.
Le major Taggart a recruté quatre prisonniers pour en faire des commandos voués aux missions suicides. Il y a la Belette, un peu couard mais excellent pour crocheter les serrures, les coffres-forts ou désamorcer une bombe, Rogan l'athlète confirmé capable de toutes les acrobaties, Turk, un colosse à la force incroyable et Dancer d'une habilité redoutable avec toutes les armes. Ce quatre là n'aiment pas Taggart, mais ils le respectent et lui obéissent en mission, tout en ne dédaignant pas commettre quelques menus larcins pour arrondir leurs soldes. On les verra parfois en compagnie du major Pitt (major Eazy en V.O.) un héros d'une autre série de la revue Battle.
Un thème original, mais une série un peu répétitive à mon goût. Pour les amateurs de récits guerriers.


ESCLAVE DU RING N° 239 à 243. Série anglaise de la DC Thomson. xxxx xxx a perdu sa mère et se retrouve seul avec son beau père. Passionné de boxe, son entraineur décèle en lui le potentiel pour devenir un champion. Son beau-père décide alors de tout miser pour rafler un maximum d'argent quitte à rendre le gamin esclave de la boxe...

. Série espagnole. Eva Wong est agente secrète pour Interpol. On la voit donc régler diverses missions à l'instar d'une James Bond féminine en usant des Arts Martiaux comme arme principale.


HIBER (Montanari) N° 37 à 48. Série italienne. L'Humanité voulant conserver ses savants les a mis en hibernation, mais survient un gigantesque raz-de-marée qui les ramène à la vie. Seulement, ils ont changé et sont devenus hostiles aux autres humains. S'engagent alors une guerre secrète entre eux. L'organisation "Nemo" s'occupe de la lutte côté humain avec comme principal agent le capitaine Anthony Mank, secondé par Sumo le japonais laconique. Les Hiber eux, sont commandés par le colonel Maurizius. Entre les deux hommes s'engagent alors une lutte sans merci qui devient parfois un combat personnel. Ce conflit trouvera finalement une issue à la mort de l'un d'entre eux.
Petite curiosité, les Hiber se transforment en eau à leur mort,ce qui n'est pas sans rappeler la désintégration des "Envahisseurs" dans la série télé du même nom.
Une histoire de SF menée avec beaucoup d'astuce.

HURRICANE BOY (Tom Tully, J. Nicholas & Joe Colquhoun, J. Cooper) N° 113 à 142, 198 à 221, 235 à 242. Série anglaise du nom de "Johnny Red" parue dans la revue "Battle" du 29/01/1977 au 17/01/1987 réédité du 24/01/1987 au 23/01/1988. Au dessin, Joe Colquhoun débute la série avant de passer le relais à John Cooper puis à Carlos Pino. La série a continué dans la revue "Eagle" du 30/01/1988 au 14/10/1989. En septembre 1941, dans la mer de Barents, la bataille fait rage tandis que Johnny Redburn se morfond dans un bâteau. Il a été banni de la Royale Air Force suite au décès de Frank Coppel, un officier instructeur de l'école de Granton, suite à une rixe entre eux. Leur bateause faisant pilonner, Redburn décide de prendre un Hurricane pour le défendre, violant ainsi tous les règlements militaires et risquant la cour Martiale. Après des débuts hésitants, il parvient à sauver des marins en détresse, mais préfère s'envoler vers la l'URSS plutôt que de risquer une sanction. Il s'écrase sur la base soviétique de l'escadrille des "Faucons" qui n'a plus ni carburant, ni munitions et après une brillante démonstration, il est propulsé à la tête de cette escadrille. Dorénavant, Redburn, se fait appeler le "Rouge" et mène la guerre sur la front russe et notamment à la bataille de Stalingrad.

JOE L'INDIEN (John Wagner, Scott Goodall & Eric Bradbury) N° 106 à 112. Série anglaise du nom de "Joe Two Beans" parue dans la revue "Battle" du 29/01/1977 au 01/04/1978 et rééditée du 19/07/1986 au 17/01/1987.
Joe Deux Fèves est un indien Pied-Noir combattant dans l'armée américaine durant la seconde guerre mondiale. Il s'estlié d'amitié avec le soldat Sawdust Smith et il en a fait son "frère de sang". Ensemble, ils parcourent les théâtres des combats en luttant le plus souvent "à l'indienne".
La rencontre entre l'indien et la guerre est originale, mais cela reste des histoires guerrière.



L'ODYSSÉE DU NIGHTSHADE (John Wagner & Mike Western, Ron Tiner) N° 143 à 148. Série anglaise appelée "H.M.S. Nightshade" parue dans la revue "Battle" à partir du 06/01/1979, puis rééditée du 28/09/1985 au 16/08/1986.
Georges Bunn raconte à David son petit fils ses aventures à bord du croiseur "H.M.S. Nightshade" durant la seconde guerre mondiale.
Un point de vue intéressant pour une série assez classique, mais traitée de façon très réaliste et fort bien menée. La fin de la série est particulièrement réussie.


PANZER GRENADIER (Gerry Finlay-Day & Geoff Campion, Jim Watson) N° 174 à 182. Série anglaise du nom de "Panzer G-Man" parue dans la revue "Battle" du 23/10/1976 au 18/06/1977, rééditée du 02/07/1983 au 01/10/1983. Durant la seconde guerre mondiale, Kürt Slinger, mécanicien de char, est accusé à tord de lâcheté et reversé dans le corps des Panzer-Grenadiers, les fantassins accompagnant les tanks allemands. Mais l'accusation dont il fait l'objet lui aliène totalement les équipes de chars et en particulier le Sergent Blücher qui lui voue une haine tenace. On suit donc ce duo de frères ennemis dans la campagne de Russie, puis en Italie.
Une série ayant point de vue original d'un soldat allemand traité avec beaucoup de réalisme et de réalisme historique.

NB : Les Panzer Grenadiers sont surnommés les "Soldats-Chiens" par les équipes de Panzer.

LANKY LANK (Luis Bermejo) N° 1 à 46. Série espagnole. Eduqué par des Chinois adeptes des Arts Martiaux, Lanky Lank ne porte jamais d'arme. Ce qui ne l'empêche pas d'être agent de l'agence Pinkerton jusqu'à ce qu'il tue par accident xx le fils de Li-Tchang le chef des Tongs (la mafia chinoise). Il quitte alors l'Agence pour expier son "crime" et se met en quête de Li-Tchang afin de lui expliquer l'accident. Mais ce dernier n'est pas en reste et lui envoie ses tueurs afin de se venger. Lanky réussit à leur échapper jusqu'au jour où ils tuent Nunchaku, son meilleur ami. Il décide dès lors de se venger en décimant un à un les membres du Grand Conseil des Tongs.
Une excellente série malgré le côté répétitif des combats.

LA BRIGADE DES MARIONNETTES (Tom Tully & Eric Bradbury, Carlos Cruz, Reg Bunn) N° 10 à 36. "The House of Dolmann" est une série anglaise parue dans la revue "VALIANT" sur 42 épisodes entre le 29/10/1966 et le 26/10/1974 réédité dans "VULCAN" entre 1975 et 1976. Jonas Luthor tient une petite boutique de réparations de jouets et de marionnettes, mais en fait, il est aussi le fameux Dolmann, l'homme masqué qui à la tête d'une escouade de pantins motorisés fait régner la terreur parmi la pègre londonienne. Chaque marionnette a sa propre spécialité permettant à l'équipe d'être très efficace. Ainsi "Togo" jouit d'une force exceptionnelle, "Para" est un excellent tireur et un militaire accompli, Elasto a des membres extensibles etc... Petit à petit, il agrandit même sa brigade avec Métallo, La Taupe ou l'Eclaireur etc... Pourtant, le talon d'Achille de toute cette troupe est qu'ils sont télécommandés par Dolmann lui-même et s'il lui arrive quelque chose, les pantins tombent inanimés. Malgré tout, ils parviennent quand même à arrêter les brigands. Jusqu'à l'épisode final où les autorités demande à Jonas Luthor de déménager sa boutique afin de laisser passer une rocade. Dolmann promet alors de revenir, mais il n'a pas tenu cette promesse.
Une série originale et ingénieuse malgré une ressemblance troublante avec les "Metalmen" (Les Métalliens) de DC Comics.

LE GLADIATEUR (Henry Kenneth Bulmer & Eric Bradbury, Bill Lacey) N° 155 à 157. Série anglaise appelée "Mike Kane Gladiator" parue dans "BUSTER" du 24/08/1963 au 21/03/1964 et rééditée dans Valiant du 24/05/1969 au 20/12/1969 sous le titre de "The Secret Champion". Mike Kane étant alors rebaptisé "Mark Keen", nom qu'il portera dans la version française.
Mark Keen rêvait d'être un champion, malheureusement, ses performances étaient très loin d'être à la hauteur alors il devint journaliste sportif. Jusqu'au jour où, couvrant un match de boxe dans les Balkans, il partit visiter des ruines romaines. Il se trouva nez à nez avec Marcus Canus Britannicus, le fantôme d'un gladiateur romain se trouvant être un de ses ancêtres. Dès lors, avec l'aide du fantôme, Mark Keen se mêle à toutes sortes de compétitions sportives avec succès.
Une série originale, mais très vite répétitive.

LES INSÉPARABLES (James Bleach (D)) N° 144 à 173. Série anglaise appelée "MacTavish and O'Toole" parue d'abord dans la revue "JAG" puis dans "TIGER" à partir du 05/04/1969. On retrouve ces deux héros dans "The Barbed Wire XI" au sein de la même revue. Les sergent Mike O'Toole et Hamish Mac Tavish sont respectivement Irlandais et Ecossais et combattent dans la même unité de commandos. Mais surtout, ils ne cessent de se chamailler jusqu'à en venir aux mains pour des motifs souvent ridicules liés à leurs origines.
Série de guerre oscillant entre l'humour et le sérieux, mais qui n'évite pas le côté répétitif.

LURON D'ABORD (Iain McDonald/G. Finley Day, John Wagner & Giralt) N° 84 à 105. Série anglaise du nom de "The Bootneck boy" parue dans la revue "Battle" du 08/03/1975 au 12/11/1977. Giralt, le dessinateur, semble être le pseudo de Lorente. Danny Budd est un orphelin vivant chez son oncle Fred Bircher qui ne l'aime pas. Son seul désir est de devenir un "Luron", surnom des Marines, comme son père. Malheureusement sa petite taille et une blessure au pied l'en empêche. Il réussit malgré tout à prendre la place de "Cochonnet" son cousin poltron et obtient même une médaille à sa place, mais c'est Cochonnet qui récolte tous les lauriers. Finalement, il réussit grâce à sa pugnacité à rentrer dans les Marines, mais ses supérieurs hiérarchiques le prennent pour un lâche et un tire-au-flanc.
Une série sympathique.

TSÉ-KHAN (Jordi Bernet, Jose Ortiz, E. Feito, Sanchez Abuli) N° 1 à 6, 8 à 117. Série espagnole. Tsé-Khan est un chasseur de primes un peu spécial. N'utilisant comme seule arme que sa maîtrise consommée des Arts Martiaux, il combat les criminels qu'on lui demande d'arrêter à mains nues. Pourtant la police voit d'un mauvais oeil cet auxiliaire excentrique et vénal. Les autorités ignorent que "L'Epervier" verse en fait les sommes acquises à un orphelinat afin qu'il puisse financer leurs besoins.
Petit à petit, Tsé-Khan rejette toute cette violence et préfère la fuir avec sa compagne Hien-Tsé, mais la violence finit toujours par les rattrapper.
Une série intéressante, même si les combats finissent par être répétitifs.

TCHI-KIAÏ (Remohi, M. Salvadort, Lopez, Leopoldo Ortiz) N° 1 à 118. Série espagnole. En Chine pendant la construction de la Grande Muraille, un rebelle s'élèvre contre la tyrannie des seigneurs locaux c'est Tchi-Kiaï. Accompagné de Mong, son colossal compagnon manchot et d'une petite troupe, il tente de faire régner la justice en harcelant sans cesse les tenants du pouvoir absolu à l'aide de sa formidable maîtrise des Arts Martiaux.
Une série sympathique dont le thème emprunte beaucoup à "Robin des Bois", transposé en Chine.

YA'THOR L'INDOMPTABLE N° 136 à 171. Série espagnole. Ya'Thor est le jeune prince d'Arakan quand les hordes de Kobal-Khan le Mongol viennent assiéger la ville. Après avoir demandé en vain sa reddition, les Mongols prennent la cité grâce à la trahison de quelques gardes. Ya'Thor est contraint à la fuite et il trouve refuge dans le monastère bouddhiste de Menam Vat dirigé par le très respecté Wan-Do. Entre le jeune moine Fan-Dat, le colosse Grabong et Wan-Do, il apprendra les Arts Martiaux ancestraux qui lui permettront de faire régner l'ordre dans la vallée, puis de se venger de Kobal-Khan et ses Mongols.


Tsé-Khan dessiné par Jordi Bernet

 



MAX LE ROUGE (Ken Mennell & Eric Bradbury puis Alfonso Font) N° 49 à 60. Série anglaise appelée "Black Max" parue dans Thunder du 17/10/1970 au 13/03/1971 puis dans Lion du 20/03/1971 au 21/10/1972. A connu une séquelle sous le nom de "Secrets of the Demon Dwarf" mettant en avant le Dr Gratz. Bradbury a dessiné la période "Thunder" et Font la période "Lion".
Max le Rouge est un As de l'aviation allemande de la première guerre mondiale. Pilotant un Fokker triplan, il voue une haine féroce aux Anglais depuis qu'un accident l'a défiguré. Il décide alors d'user d'une arme peu commune pour tuer le plus d'ennemis possible. Pour ce faire, le baron Maximilien von Klor (de son vrai nom) va utiliser des chauve-souris géantes avec qui il peut communiquer grâce à son hérédité particulière. Rapidement, il trouvera sur son chemin le lieutenant Tim Wilson, acrobate de métier, qui deviendra sa Némésis. Bien que Wilson clame partout l'existence des chauves-souris tueuses, personne ne le croit et Grommett surnommé « Ronchon », le chef de l'escadrille moins encore que les autres. A tel point que Wilson se retrouve cloué au sol par mesure disciplinaire, sanction qu'il bravera pour combattre Max le Rouge.
Par la suite, il réussira à faire admettre la vérité à ses supérieurs hiérachiques, mais l'Allemand imaginera d'autres combines comme une île volante, ou un epotion pour rendre ses chauves-souris encore plus puissantes voire même une alliance avec le Dr Gratz, un nain génial, mais diabolique que seul l'argent intéresse.
Une série imaginative qui réussit à ne pas se répéter grâce à l'imagination débordante de son scénariste tandis que les dessinateurs retranscrivent à merveille cette 1ère guerre mondiale même si on pourra s'étonner de voir les Anglais y jouer un rôle aussi prépondérant alors même que les Français en semblent quasiment absents. La Perfide Albion a encore frappée !
NB : Cette série fera l'objet d'un article détaillé dans Pimpf Mag N°8


Storm en couverture

SERGENT JIM (Finley Day, Goodall & Mike Western, Jim Watson) N° 106 à 143. Série anglaise du nom de "The Sarge" parue dans a revue "Battle" du 25/06/1977 à 1979 et réédité 2 fois ensuite. Les autres dessinateurs sont : Phil Gascoine, May Alonso et Geoff Campion. Le sergent Jim Masters est un vétéran de la 1ère guerre mondiale fumant sa pipe et menant sa troupe avec humanité, mais aussi grande intelligence. Il est suivi comme son ombre par le grand Sid Strong et le caporal Tom Savage. On les voit sur tous les fronts mener des opérations commandos ou tenir des positions intenables.
Une série de guerre classique.


LA GUERRE DES CERVEAUX (Alan Hebden & Jesus Redondo) N° 149 à 152. Série anglaise appelée "Mind Wars" parue dans la revue "Speed" du 20/05/1978 au 07/10/1978. En l'an 3000, l'empire Jugla a doté Ardeni Larkam de pouvoirs extraordinaires afin de battre la Fédération Interstellaire Terrienne et asservir l'univers. Mais Ardeni se rebelle après avoir dû tuer son propre frère pour accomplir sa mission. Aux côtés du pilote Yosay Tilman, elle décide de combattre Jugla...


STORM (Scott Goodall & Musquera puis Cam Kennedy) N° 182 à 185. Série anglaise du même nom parue dans la revue "Tornado" du 07/04/1979 au 18/08/1979. Dans les montagnes écossaises des monts Arnasheen, Andrew Kane le berger tente de sauver son chien tombé dans un précipice. Soudain, surgi de nulle part, un jeune homme habillé de peau de bête plonge dans le loch glacé pour aller secourir son animal avant de disparaître sans un mot. Plus tard, il apprendra qu'il s'agit d'un bohémien orphelin vivant seul dans les montagnes avec Skarr son chat sauvage. Quand les médias apprennent l'existence de Storm, une ribambelle de journalistes se précipitent sur place. Storm comprend qu'il ne pourra plus vivre comme avant. Prodigieusement doué pour le sport, il accepte de suivre Kane pour entamer une carrière en athlétisme.
Une série qui n'est pas sans rappeler les débuts de "Klip & Klop" quand c'était encore une série d'aventure et non une série humoristique.


MATELOT SMALL N° 161 à 164. Série anglaise appelée "Sailor Small" parue dans la revue "Battle" en 1982. Pendant la seconde guerre mondiale, Billy Small ne rêve que de s'engager dans la Royal Navy à l'instar de son père, mais quand il se présente au bureau de recrutement, on le refuse à cause de sa petite taille. Il retourne alors vivre chez son oncle et sa tante et leur fils Andy qui le détestent. Dès lors, il fera tout pour parvenir à son but.
Une série attachante et bien menée. On remarquera un thème similaire à celui de "Luron d'abord".

POING D'ACIER (Miro (?)) N° 195 à 208, 210, 212, 214, 216, 218, 220, 222 à 234. Série italienne. Pour réhabiliter son père, colonel de l'armée japonaise, contraint de se faire hara-kiri afin d'échapper au déshonneur, le jeune Kudo cherche ceux qui l'ont conduit à accomplir ce geste fatal. Pour ce faire, il a à sa disposition sa maîtrise parfaite des arts martiaux et le soutien de Tora, sa fiancée.
L'originalité du héros japonais ne fait pas oublier un dessin un peu bâclé.

MAIN DE FER (John Wagner, Pat Mills & John Cooper) N° 186 à 190. Série anglaise du nom de "Gaunt" parue dans la revue "Battle" du 25/06/1977 au 12/11/1977. Gaunt est un agent britannique durant la seconde guerre mondiale. Prisonnier de la Gestapo et de Bluthal (surnommé le boucher), celui -ci le torture jusqu'à lui couper toutes les extrémités de sa main droite. Alors qu'il tente de s'évader, il tombe et est laissé pour mort par les Allemands. Mais il survécut et se fit installer un gant d'acier décuplant sa force sur sa main mutilée. Dès lors, il ne vécut que pour se venger de ce qu'il avait subi...
Une série dont la violence est encore réhaussée par le trait acéré de John Cooper.



PANTHERA N° 118 à 154. Semble être une série espagnole. Accompagné de Xeno, son frère Deng et du chien-loup Lobo, Panthera est en quête de son passé de princesse dont la mère a été tuée et du trésor du pays des Dieux, son pays. On la voit donc parcourir l'Asie toujours poursuivi par Doga, le sorcier-pirate. Elle finira d'ailleurs par atteindre son but, même si ce ne sera pas la fin des ennuis.
Panthera est une asiatique très sexy et souvent peu vêtue. La censure française veillera toutefois à ce que l'érotisme ne dépasse pas des limites très (trop ?) stricte.

Les autres séries : TYPHON TRACY (Mario Capaldi, Geoff Campion) N° 165 à 169, PETITE PLUME N° 36, 54, TERRY LA TERREUR N° 261 à 270, STEVE DALLAS N° 119 à 135, TOP SECRET N° 248 à 265, OPÉRATION AIGLE N° 224, MR MUSCLE (Wyers) N° 267 à 270,LES POULAINS DE BRADY N° 251 à 265, LE BOXEUR DE LA NUIT N° 246, JAMES BOND (James Laurence, Larry Horak) N° 266 à 270, CAPITAINE PRINCE N° 191 à 194, HUMBERT HIGGS N° 248 à 251, CAPT'AIN VIR-DE-BOR (Michel Paul Giroud) N° 60, BLACK JACK (Antonio Mancuso & Franco Devescovi) N° 256, 257, JOHNNY HAZARD (Danger & Toth) N° 243 à 246, CHRIS MARLOW (Piccato & Ferri, Bruscaca, Zenit, Leda, Filipucci) N° 55 à 96, ALERTE... ZÉROS ! N° 153 à 160, PUMA NOIR (Geoff Campion, puis Garcia et Lina Buffolente) N° 219 à 270, EVA WONG N° 47 à 54, ROCKY (Loredano Ugolini) N° 158 à 208.


 

Insolite :

Sous le titre de "Jim Hawk", "Air Hawk" sera publié dans la revue "Maxi" (Impéria).

"Apocalypse 2000" a pour héros principal Bill Savage que l'on peut voir aussi dans les pages de "Superforce" dans "Invasion".

Ya'Thor a eu droit aux couvertures des N°120, 124, 125, 128 et 131 alors que ces aventures n'ont démarré qu'au N°136 !!!

La série "Top Secret" est en fait "Johnny Hazard" bizarrement renommé au bout de quelques épisodes.

Les héros de "Gadgetman" arborent les initiales de leur pseudonyme sur leur costume. Or Jimmy Kid affiche "GK" pour Gimmick Kid, son nom en version originale.

C'est Jimmy Chang qui ornera la deuxième de couverture d'Atémi du N°177 (au moins) jusqu'à la fin de la revue.

Couverture de Ya'Thor alors qu'il n'est pas encore au sommaire !

Internet

Bien entendu, on pourra toujours consulter les index habituels des revues Mon Journal à l'adresse : http://bdmonjournal.free.fr/atemi/index.htm

Dominik Vallet


© Pimpf? le 30/10/2003. Proposer un site