Pimpf

Message

Biographies : Paolo Ongaro

Né le 22 juin 1946 à Mestre (Italie), Paolo Ongaro entre dans le monde de la bande dessinée en 1964, en encrant des dessins de Vladimiro Missaglia. Puis il dessinera seul « Brancaleone » sur un scénario de Pier Carpi et quelques histoires pour "Horror" de l'éditeur Gino Sansoni. En 1970 il entame une collaboration avec divers éditeurs, en dessinant quelques épisodes de Diabolik et des histoires pour "Il Monello", l' « Intrepido », « Il Giornalino », le « Corriere dei Ragazzi » et la collection « Collana Eroica ». Dans la seconde moitié des années Soixante-dix il dessine entre autre Tarzan pour le Cenisio et des histoires de guerre pour l'agence britannique Fleetway et pour « Uomini e guerra » et "Supereroica" chez Dardo, et donne même la vie à l' « Immortel » (L'Immortale) dans le "Corrier Boy". Cette série a été partiellement rééditée en un album de 180 pages par Nerbini en 1979 reprenant les 14 premiers épisodes (le 1er de 20 pages et les suivants de 12) avec une préface de Piero Zanotto repris par les éditions du Fromage chez nous). Ensuite il dessine quelques épisodes de l'Histoire d'Italie en bandes dessinées d'Enzo Biagi chez Mondadori et quelques « Découverte du monde » et « Histoire du Far West » publiés par Larousse (volumes 3, 4, 6, 10 et 11). Dans les années 80, il continue à produire des bandes dessinées (notamment la série « Old America », réalisée pour "Lanciostory" sur scénarios d'Andrea Mantelli) et il se spécialise en histoires à caractère sportif : de « Azzurro, storia della nazionale di calcio italiana », à « Il romanzo delle Olimpiadi » (roman des Jeux Olympiques), à « Cronache dei Gran premi di Formula 1 » (chroniques des Grands prix de Formule 1).
Depuis 1986, avec Sandro Zemolin à l'encrage, il dessine des histoires Disney pour "Topolino" (l'équivalent de Mickey en Italie). On peut le lire de temps en temps sur Martin Mystère (N°178, 179, 204, 205, 206, 230, 234, 235). On l'a vu aussi sur la série "Les Extra-terrestres" dans Antarès, "Woody Snow" et "La dernière frontière" dans La Route de l'Ouest.

Dominik Vallet


© Pimpf? le 29/02/2004. Proposer un site