Pimpf

Message

Biographies : Nicola Del Principe

Nicola Del Principe, dit « Nicoli » pour les amis est né le 05 avril 1927 à Pescasseroli en Italie. Il habite successivement à Buccinasco, Vicino et Milan où il obtient son diplôme de l’Ecole d’Art des Métaux en 1949. Il débute dans le monde de la BD par le biais du fiancé de la sœur de sa propre fiancée, Chiomenti, artiste lui-même. A l’époque, il dessinait des affiches et des dessins satiriques pour la Parti Démocratique Chrétien et il décide de se lancer dans la BD en suivant Chiomenti à Milan. Il commence par fournir des esquisses aux frères Chiomenti. Sur le palier de son immeuble, habitait Renato Bianconi, qui l’introduit aux éditions Alpe d’Antonio Caregaro où il officiait comme calligraphiste. Nicoli y illustre sa première série Il Dominatore del West (texte de Cesare Sovini) en 1952. Il travaille ensuite dans les revues Rodeo et Yabu. Peu après, Bianconi se lance dans l’édition et Del Principe entame avec lui une collaboration qui durera 40 ans ! Il y a dessiné plusieurs personnages de la BD humoristique comme Tartine (Nonna Abelarda), Félix le chat, Tom et Jerry, Droopy (Fido), Birillo, Papy’s Bill (1955), Gatto Michelone, Piopok, Attila, Sammy, Jack Bull, Sberla, Toto II (Soldino), Renardeau (Volpetto), Saltarello, I Neroni, Nicotina, Polibio, Ricky et Rocky ou Troto/Bimbo (Trottolino) mais aussi des bandes réalistes comme Ranger Roy en 1962. Plus tard, il produit aussi des bandes érotiques : entre 1969 et 1973, pour l’éditeur Ugo dal Buono, il dessine Angelica sur des textes de Nino Cannata, Alcina, Teodora, et Il Camionista. De 1974 à 1979, il signe encore des récits érotiques pour Ediperiodici puis Edifumetto comme les derniers épisodes de Messalina, Le Sexy Favole (Contes Féérotiques), Zora, Sukia, etc. Pour assumer ses différents travaux, il créé un studio avec divers dessinateurs dont Eugenio Benni. Pour Alpe, il créé Cillo et Superplastik (1962). Il réalise par ailleurs de nombeuses bandes animalières pour Vocci d’Oltremare/Tam-Tam, publiées en France par Aventures et Voyages (Hu-La-La et Sakripan alias Fiordipesco e Luponero dans Totem, Diavolo, Whipee !, Akim, Lancelot, Pirates et Ivanhoé, Tim Pastille dans Totem, Whipee ! et Brik, Tiff Tiouffou dans Dakota, Akim, Somba le rusé dans Dakota et Lancelot, Tam-Tam et Ririr dans Biribu, Akim, Dakota, Brik et Pirates, Perlimpinpin alias Messer Coniglio dans Brik, Bengali, Apaches et Kris, Croque-Tout dans Apaches et Akim, La ferme incendiée/La fattora distrutta dans Brik et Messire) mais aussi à la SFPI (on retrouve Fiordipesco e Luponero traduits en Tamerlan le tartare dans Bimbo Spécial en 1955 et Tartinet). On doit à son studio des bandes réalistes comme Tico Tigre, Zorro (publié par la SFPI), Texas Kid pour les éditions Echo dans Roy Texas en 1964-65 et dans Zorro (1978-80). Il reprend les personnages d’Esse-Gesse, Capitan Miki et Bleck Macigno pour Dardo et pour Lug dans les années 70. Pour Publigamar, en 1972, il réalise Alem, Nonno Grappino et Gorilla (Sergent Gorille publié par Arédit en France). Pour Lug, il signe plusieurs récits complets (dans Plutos, Yampa), Quentin Durward en 1965-66 (dans Hondo, Ombrax puis Nevada), Jean Brume en 1973-74 (sur des textes de F. Frescura dans Nevada), le western Tom Billiby dans Ombrax, Zembla et Spécial Zembla en 1965-67, Le justicier masqué dans Spécial Zembla 24-26, le péplum Les lions de Thermopyles dans Ombrax 14-16 et pour Mon Journal, la bande animalière Minou-Cat dans la revue du même nom en 1975-77. On lui doit aussi Erik le Viking pour le marché allemand. Il est décédé le 28 mars 2002.

Fabrice Castanet


© Pimpf? le 22/11/2005. Proposer un site