Pimpf

Message

Biographies : Guy Dedecker

A l'école déjà, Guy Dedecker dessinait des histoires complètes pour "Curiosity Magazine" (le fanzine de Michel Deligne) et aussi pour "Comics 130", un fanzine édité par Georges Coune, spécialisé dans le Comics book, pour lequel il a également réalisé quelques couvertures.
Au sortir de ses humanités (équivalent du Bac en France), Guy Dedecker a réalisé un album espionnage appelé "Contrebande", sur un scénario de Jean Gilles. Il a été publié par Michel Deligne il y a environ 25 ans. Michel Deligne est un collectionneur qui publiait à l'époque de jeunes dessinateurs. Son magasin est une véritable caverne d'Ali Baba de la BD populaire et Guy Dedecker y a passé pas mal de temps. Un ou deux ans plus tard, Dedecker remet ça avec Deligne pour un album historique d'égyptiens intitulé "La conspiration de Théti" sur un scénario de Michel Guibert. Dans la librairie de Georges Coune, il rencontre Yves Schlirff (actuel directeur de Dargaud-Belgique), Christian Darasse et Alain Masson avec qui il dessine quelque temps dans un studio qu'ils s'étaient monté mais sans aboutir à un projet précis. Il y croise André Chéret (Rahan) qui lui prodigue quelques conseils, mais aussi Bernard Hislaire avant qu'il ne travaille pour Spirou. Il fait alors la tournée des maisons d'éditions populaires en France, Mon Journal, Artima à Tourcoing, Pif gadget, une maison catholique (Fleurus?) etc..., mais en vain. Un contact est pris chez Artima pour des illustrations inter-pages, mais un désaccord avec l'éditeur fait tomber le projet à l'eau.
La disparition de tous les magazines B.D. et la crise de l'édition ne favorisent pas alors l'émergence de jeunes talents. Plus tard, il dessine pour le mensuel d'une organisation d'enfants "Info-Pio" où il réalise l'équivalent de trois albums : "L'éléphant et son cornac", BD historique qui se passe au Laos sous l'occupation française (adaptation personnelle d'un roman), "Les aventures de Joëlle" (humoristique) et des histoires complètes historiques sur scénario de Robert Tangre : "Les histoires vraies de Trebor" (des histoires de la résistance, etc…) . Après la disparition de ce journal, il fait des BD pour les Faucons Rouges. Il réalise aussi des B.D. pour une maison de jeunes et pour le secteur associatif avant d'entrer comme illustrateur au Ministère de la Culture pour dessiner notamment des pièces archéologiques.

La disparition de tous les magazines B.D. et la crise de l'édition ne favorisent pas alors l'émergence de jeunes talents. Plus tard, il dessine pour le mensuel d'une organisation d'enfants "Info-Pio" où il réalise l'équivalent de trois albums : "L'éléphant et son cornac", BD historique qui se passe au Laos sous l'occupation française (adaptation personnelle d'un roman), "Les aventures de Joëlle" (humoristique) et des histoires complètes historiques sur scénario de Robert Tangre : "Les histoires vraies de Trebor" (des histoires de la résistance, etc.) . Après la disparition de ce journal, il fait des BD pour les Faucons Rouges. Il en réalise aussi pour une maison de jeunes et pour le secteur associatif avant d'entrer comme illustrateur au Ministère de la Culture pour dessiner notamment des pièces archéologiques.

Indépendamment de cela, il réalise le premier tome du Maugré qui est paru chez "Points-Image". Il travaille aussi beaucoup pour des sociétés folkloriques pour lesquelles il réalise des décors, des affiches, etc.

Puis on le découvre avec son récit en huit planches "Le Meneur des Loups" dans Kiwi N°546 et enfin depuis janvier 2001 avec les épisodes du Maugré (redessiné pour ce nouveau format) toujours dans les pages de Kiwi à partir du N°549. Cette collaboration s'arrêtera au N°582 qui sera aussi le dernier numéro de Kiwi avec l'arrêt des pockets Sémic.

 


Dominik Vallet


© Pimpf? le 29/03/2004. Proposer un site