Pimpf

Message

Biographies : Jose Cabrero Arnal

JOSE CABRERO ARNAL est né en 1909 à Barcelone (Espagne). Après un apprentissage de menuisier-ébéniste et un boulot de mécanicien sur des machines à calculer, il débute pour la revue KKO e Pocholo avec Guerral en el pais de los insectos (1933-34) puis Paco Zumba (1935) et Castarilla Détective (1936). Pour la revue TBO, il créé en 1935 le chien Top, papa et précurseur de Pif (un album espagnol est paru en 1935 dans la collection Karikatos, intitulé « Les voyages extraordinaires du chien Top ») ainsi que de nombreux autres personnages. La prise de pouvoir de Franco contraint ce combattant des milices républicaines à émigrer en France en 1938 comme réfugié politique mais il est déporté par les nazis au camp de Mauthassen. En 1945, de retour à Paris, il rencontre René Moreu, rédacteur en chef de Vaillant et se retrouve embauché par l’Humanité. Le 28 mars 1948, il y créé le strip quotidien de Pif le chien, qui connaît aussitôt un grand succès populaire (à cette époque, le quotidien national était très lu !). Deux ans plus tard, il adjoint au célèbre cabot, un compagnon de jeu de taille, l’inénarrable chat au sparadrap sur la joue, Hercule. Dès le 14 décembre 1952, Pif le chien est publié en couleurs dans l’hebdomadaire Vaillant, ce qui accroît encore sa popularité.

Il donnera même son nom en 1969 à la nouvelle version de Vaillant (déjà sous-titré le Journal de Pif depuis 1965), Pif Gadget ! Arnal a créé (ou repris) quantité d’autres personnages dont Clopinet le petit canard, sa première bd publiée en France (L’Humanité Dimanche, 1946), Placid et Muzo en 1946 (Le Cri de la Loire, Dimanche Fillette, Vaillant), Gavroche et G. Latine (Avant Garde, 1946-50), Gagman, Pince sans rire, Riquiqui et Roudoudou, Boucle et Nigo, Fifine et Fanfan en 1957, Zyppy le moucheron et Becdor le canard (ex Oscar) dans Les aventures de Pif le chien, Bouledegomme et Zéphirin (texte de Pierre Camus), Nouche et Nigo dans Vaillantes, etc.Il participe au lancement de Roudoudou les belles images en 1950 et de Riquiqui les belles images en 1951, deux magazines illustrés pour les plus jeunes. On le sait moins mais il a également réalisé quelque dessins réalistes comme dans la Collection « Jeunesse Héroïque » en 1946 (éditions France d’abord). A la fin des années 60, gravement malade, il doit céder la prise en charge de ses personnages à d’autres dessinateurs. La plupart du temps, les dialogues de ses histoires étaient en vers de mirliton (souvent signés Pierre Ollivier), ce qui conférait à l’ensemble une incontestable et désuète touche poétique. Arnal est décédé le 07 septembre 1982. Quelques rares albums de Pif signés Arnal existent : Pif à la chasse aux lions (texte de R. Lavigne), 1955, Noël en folie, 1964, et Une vie de Pif, 1983 (Ed. Messidor-la-Farandole) ainsi qu’un album de Bec d’Or : Bec d’Or au royaume des animaux sur un texte de Pierre Camus en 1950.


Fabrice Castanet


© Pimpf? le 29/01/2004. Proposer un site