Pimpf

Artima : La Patrouille Z (The Doom Patrol) 1/2

DOOM PATROL, 1ère série (1963 – 1968)

En Avril 1967, les éditions Artima-Aredit lancent une nouvelle publication dans la collection Comics Pocket, SPECTRE. Dans le premier numéro, on découvre des super-héros provenant de l’éditeur américain National Periodical Publications (ancien nom de DC Comics avant 1977) : le Spectre, les Challengers de l’Inconnu, Eclipso et … la Patrouille Z. SPECTRE a duré 4 numéros, mais a permis de faire connaître les super-héros d’un éditeur qui est le grand concurrent de la Marvel Comics Group (dont les principaux super-héros, les 4 Fantastiques et l’Araignée, ne seront connus en France qu’en 1968 par la publication FANTASK lancée par les éditions Lug).
C’est dans SPECTRE n°1 que la Patrouille Z semble apparaître pour la première fois en France ; l’épisode qui y est inclus a pour titre " Parti sans laisser d’adresse " : ce n’est pas le premier épisode de la série qui s’appelle aux Etats-Unis THE DOOM PATROL (La Patrouille du Destin en français), mais il correspond à la seconde histoire du #89.

Spectre N°1

Doom Patrol N°115

Aux Etats-Unis, THE DOOM PATROL est apparue pour la première fois dans un magazine intitulé MY GREATEST ADVENTURE dès le #80 en Juin 1963. Et en Mars 1964, c’est-à-dire dès le #86, MY GREATEST ADVENTURE, dont Murray Boltinoff était le responsable éditorial, devint THE DOOM PATROL. Et DOOM PATROL 1ère série s’arrêta au #121 en Septembre 1968. Le premier épisode a été écrit par Bob Haney et Arnold Drake qui ont essayé de lancer un quatuor d’êtres fantastiques dans le même esprit que les séries de Marvel, ce qui a permis d’être différent des autres séries de la National, s’intéressant davantage aux personnages et à leurs caractères ; les épisodes suivants ont été écrits par Arnold Drake. Pour la National, Arnold Drake a créé et écrit de nombreux personnages, dont DEADMAN, avec les dessins de Neal Adams, publié dans ECLIPSO ; puis il est allé à la Marvel écrire les aventures des X-Men.

Le dessinateur de la 1ère série est l’italien Bruno Premiani, né en 1924, qui assura la plupart des dessins de la première série, parfois remplacé par Bob Brown qui, lui, dessina une bonne partie des couvertures. A Bruno Premiani, on doit aussi les premières aventures des TEEN TITANS (Jeunes Titans) parues dans THE BRAVE AND THE BOLD #54 et 60 - le #60 ayant été publié dans AVENTURES FICTION n°54, mais aussi quelques épisodes de SEA DEVILS (Les Diables des Mers) et de TOMAHAWK ; il est aussi le créateur du spéologue CAVE CARSON.

Portraits

Qu’est-ce que la Patrouille Z ? C’est un groupe composé d’êtres dotés de pouvoirs extraordinaires mais considérés comme des monstres par la société. Leurs noms sont : la Fille Elastique (Elasti-Girl dans la version américaine), Nega (Negative Man), l’Homme-Robot (Robotman) et le Chef (the Chief).

La Fille Elastique, c’est Rita Farr, une actrice de cinéma qui a eu le malheur d’inhaler d’étranges gaz volcaniques lui donnant le pouvoir de grandir ou de rapetisser à volonté. Nega est Larry Trainor, un pilote d’essais qui est devenu lui-même radio-actif en s’envolant à travers les zones de radiation dans les couches supérieures de l’atmosphère ; par conséquent, il est enveloppé de bandages comme une momie pour protéger les autres des radiations, mais il a le pouvoir de relâcher de son corps un être de couleur noire mais pas plus de 60 secondes, sinon il mourra. L’homme-Robot est un ancien pilote de voitures de course, Cliff Steele, qui a été blessé critiquement dans un accident au circuit de Daytona ; seul son cerveau était récupérable et il a été transplanté dans la tête d’un robot de couleur orange grâce au Chef. Justement le Chef s’appelle Niles Caulder ; c’est un homme avec une barbe rousse doté d’une grande intelligence, mais handicapé des deux jambes, se déplaçant donc en fauteuil roulant.

En réunissant Cliff, Larry et Rita, le Chef leur donne une chance d’accepter leur sort de « monstres » et d’utiliser leurs pouvoirs pour le bien de l’humanité. Ainsi est née la Patrouille Z. Leur Q.G. est dans la ville de Midway City qui est aussi la ville de Hawkman. Ils vont confronter des êtres machiavéliques et des créatures aux étranges pouvoirs. Parmi ceux-ci, on peut citer :

le Général Immortus, un homme âgé de plusieurs siècles et responsable de l’accident qui a handicapé le Chef ;
la Fraternité du Mal, composée du Cerveau, de Monsieur Mallah et Madame Rouge ; le Cerveau se présentant sous la forme d’une machine avec une tête enveloppée d’une bulle enfermant un cerveau de génie criminel, Monsieur Mallah étant un singe super-intelligent et d’une grande-force et Madame Rouge, une femme belle mais dangereuse, ayant le pouvoir de changer de forme ; ils étaient rejoints uniquement au début (#86) par Morden, un voleur, et Rog, un robot créé par le Chef ;
l’homme Animal-Vegetal-Mineral (AVM) qui est, en fait, Sven Larsen, un collègue scientifique du Chef, pouvant se transformer en n’importe quelle forme, animale, végétale ou minérale ;
Garguax, un extra-terrestre à la peau verte qui veut envahir la Terre ;
Docteur Tyme, coiffé d’un casque sous la forme d’une horloge et ayant des pouvoirs sur le temps ;

Doom Patrol #92

Monsieur 103, un biochimiste qui peut se transformer en l’un des 103 éléments existants de la Classification Périodique, et qui s’appelera plus tard Monsieur 104 ;
l’Arsenal ;
et le Capitaine Zahl, un ancien nazi responsable de la fin de la Patrouille Z.

Mento

D’autres personnages vont rejoindre la Patrouille Z : Mento, alias Steve Dayton (1ère apparition dans DOOM PATROL #91), un homme très riche qui peut s’acheter un casque lui donnant des super-pouvoirs, et amoureux fou de Rita Farr, la Fille Elastique ; revêtu d’un costume ridicule, il peut envoyer des rayons télékinétiques grâce à son casque.

Dans un épisode (" L’égérie de la Patrouille Z " dans ECLIPSO n°16 / THE DOOM PATROL #104), Mento, portant un nouveau costume et un nouveau casque, se mariera finalement avec la Fille Elastique. Zoo-Boy ou l’Enfant-Zoo (ou Beast Boy, en v.o.), alias Garfield Logan (1ère apparition dans DOOM PATROL #99), est un jeune garçon à la peau verte ayant perdu ses parents en Afrique et qui a le pouvoir de se transformer en n’importe quel animal ; son origine est exposée dans DOOM PATROL #100 et il sera adopté plus tard par le couple Steve Dayton-Rita Farr (Ce personnage, sous le nom de Changelin, fera partie plus tard du groupe de super-héros LES JEUNES TITANS (The New Teen Titans), un grand succès des années 1980 pour DC Comics grâce aux talents conjugués de Marv Wolfman et George Perez).

Doom Patrol #104

Etranges Aventures

Les Challengers de l’Inconnu apparaissent aussi dans un croisement (crossover) avec la série éponyme qui s’étale sur trois épisodes. Le premier épisode a été publié dans ECLIPSO n°1 en Avril 1968 (DOOM PATROL #101) ; le second épisode a été publié plus tard en Octobre 1970 dans ETRANGES AVENTURES n°18 (CHALLENGERS OF THE UNKNOWN #48) ; et enfin, le dernier épisode a été publié en août 1971 dans ECLIPSO n°15 (DOOM PATROL #102). Il fallait être patient pour suivre ce croisement ! Par contre, chaque épisode est indépendant l’un de l’autre, et certains disent que c’est le premier " crossover " historique entre super-héros. Le premier épisode montre la Patrouille Z en lutte contre Kranus l’empereur des robots, qui s’avère être le Cerveau, ainsi que Zoo-Boy essayant d’échapper à Monsieur Z, un assassin loué par son tuteur Nicholas Galtry qui veut bénéficier d’un legs si Zoo-Boy meurt. A la fin de l’épisode, les Challengers de l’Inconnu, mourants, émettent un appel à l’aide auprès de la Patrouille Z.

Dans le second épisode, la Patrouille Z découvre les Challengers, inanimés, dans leur base ; les Challengers étant ramenés à temps en animation suspendue, Ace Ryan, leur chef, explique à la Patrouille que les Anti-Challengers – Multiman, Kra, l’Homme-Volcan et Drabny, alors emprisonnés, ont réussi à se libérer en se servant de lapins zooïdes qui étranglaient les Challengers (NdA : authentique ! Il faut le lire pour le croire !) ; les Challengers, ayant été soignés, s‘unissent avec la Patrouille Z pour arrêter les Anti-Challengers, auxquels s’ajoute une femme robot géante, Multi-Woman, réparée par Multiman ; à la fin de la bataille, Multiman réussit à s’échapper avec ses collègues en se servant du Chef comme otage.

Challengers de l'inconnu

Fille Elastique

Dans le troisième épisode, c’est la revanche entre l’union Challengers-Patrouille Z et les Anti-Challengers qui ont reveillé, entretemps, d’un long sommeil une armée d’Atlantis qui est utilisée pour envahir l’Indonésie ; une bataille s’en suit comme dans le second épisode, et enfin, les méchants sont vaincus avec l’aide de Mento et de Zoo-Boy.

Le Président des Etats-Unis de cette époque, Lyndon Baines Johnson, fait aussi une apparition dans un court épisode : " 60 secondes mortelles " (ECLIPSO n°9 / DOOM PATROL #99).
Au fil des épisodes, Madame Rouge, quittant la Confrérie du Mal, tombe amoureuse du Chef et, par conséquent, celui-ci laisse tomber un peu ses compagnons de la Patrouille Z. Mais cette idylle est de courte durée. Et la vengeance de Madame Rouge sera terrible.

Le dernier épisode de la 1ère série a une fin inattendue : il commence par une présentation de l’éditeur Murray Boltinoff et du dessinateur Bruno Premiani eux-mêmes qui annoncent " la mort de la Patrouille Z " (AVENTURES FICTION n°55 / DOOM PATROL #121). Après s’être débarrassée du Cerveau et de M. Mallah, ses anciens collègues de la Confrérie du Mal, Madame Rouge, accompagnée du Capitaine Zahl, menace de mort la Patrouille Z.

Du coup, ceux-ci quittent Midway City pour s’exiler dans une île déserte. Mais Madame Rouge et le Capitaine Zahl les retrouvent et les immobilisent afin de leur proposer un marché : soit un village de 14 pêcheurs sera détruit soit la Patrouille Z se sacrifie à leur place. Bien sûr, la Patrouille Z choisit la dernière option et meurt dans l’explosion de l’île. Ainsi se termine DOOM PATROL. C’est la première fois qu’une série se termine par la destruction d’un groupe de super-héros.

Des ressemblances avec les Quatre Fantastiques et les X-Men
La Patrouille Z était la réponse de la National au gros succès des FANTASTIC FOUR (Les Quatre Fantastiques) lancés par la Marvel Comics Group en 1961. Arnold Drake s’est inspiré des FF pour décrire des personnages humains qui se comportent comme une " famille " avec son lot de querelles et de bons moments, sans oublier un humour très présent et des dialogues savoureux.

La mort de la Patrouille Z

Doom Patrol #121

Exemples : l’Homme-Robot, qui a un sale caractère s’emporte contre le Chef, comme ferait Ben Grimm, alias la Chose, contre Reed Richards, alias Mister Fantastic ; Nega prend la défense de la Fille Elastique ou s’inquiète d’elle, comme Johnny Storm pour sa sœur Sue. Autre exemple, dans ECLIPSO n°5 : l’Homme-Robot, ne voulant pas rester seul et acceptant mal son sort de " monstre ", interrompt brutalement l’expérience du Chef pouvant " guérir " Nega et la Fille Elastique. Encore un autre exemple, dans ECLIPSO n°14 : l’Homme-Robot, ne supportant pas de voir Mento tourner autour de la fille Elastique, n’hésite pas à lui donner une correction.

Un " groupe composé d’êtres dotés de pouvoirs extraordinaires mais considérés comme des monstres par la société " et dirigé par " un homme … se déplaçant donc en fauteuil roulant ". Ca ne vous rappelle rien ? Ah ! Si ! Les Etranges X-Men !

Les X-Men sont un groupe d’êtres dotés de super-pouvoirs acquis lors de leur adolescence et craints par la société qui les appelle des " mutants " et dont le chef est Charles Xavier, un télépathe chauve se déplaçant en fauteuil roulant. Les Etranges X-Men ont été lancés par Marvel en Septembre 1963, alors que la Patrouille Z avait déjà commencé dans MY GREATEST ADVENTURE #80 en Juin 1963. Est-ce une coïncidence ou y a-t-il eu fuite ?
On ne le saura jamais. Autre coïncidence : des ennemis des X-Men s’appelaient " la Fraternité des Mauvais Mutants " (the Brotherhood of Evil Mutants) représentés par Magneto, La Sorcière Rouge, Vif-Argent, le Cerveau et le Crapaud dans X-MEN #4 de Mars 1964 (voir STRANGE n°4), tandis que la Patrouille Z affrontait " la Fraternité du Mal " (the Brotherhood of Evil) dans THE DOOM PATROL #86 de Mars 1964. Etonnant, non ?

Franck Anger


© Pimpf? le 08/04/2002. Proposer un site