Pimpf
Arédit-Artima : Les BD de guerre chez Artima (3/3)

LES ARTISTES

Robert Kanigher

Robert Kanigher, né en 1915, a été le scénariste de nombreux récits de guerre publiés par DC Comics des années 1950 jusqu’à 1988. Mais il a écrit une oeuvre autobiographique dessinée par John Severin qui a été publiée dans le magazine américain Savage Tales chez Marvel : "Death is the dutchman" ; il y raconta son adolescence durant la période de la prohibition et sa rencontre avec le gangster "Dutch" Schultz qui lui relatait comment il faisait ses casses avant que la police n’arrive. Cette anecdote avait sûrement poussé Robert Kanigher dans l’art de la narration et il écrivit des scénarios pour le cinéma dans les années 1940 et 1950 et pour la bande dessinée. Pendant 40 ans, Il a écrit des milliers et des milliers d’histoires de bande dessinée et a touché à de nombreux genres comme le super-héros, la romance, le policier et l’aventure. Dans le courrier des lecteurs du magazine Sgt. Rock, un lecteur fan a dressé un inventaire de ses oeuvres dûment complété :

- Guerre : Sgt. Rock ; Enemy Ace (L’as Ennemi en v.f.) ; The Haunted Tank (Le Tank Hanté) ; Sarge, Gunner & Pooch ; The Losers (Les Perdants) ; Balloon Buster ; The War That Time Forgot ; Johnny Cloud ; Hunter’s Hellcats (Lt. Hunter et ses Diables Rouges) ; Panzer ; Blitzkrieg ; Captain Storm ; OSS ; The Viking Commando (Commando Viking) ; Black Eagle (Aigle Noir) ; Unit 3 (Force 3) ; The Frogmen (Les Hommes-Grenouilles) ; Tank Killer ; Mlle Marie ; The Iron Major (Le Major de Fer) ; The Mercenaries ; Ninja ; Falcon ; The Bravos of Viet Nam.

- Super-Heros : Flash (en 1959 avec Carmine Infantino et Joe Kubert, paru dans FLASH) ; Phantom Stranger (L’Etranger Fantôme) ; The Metal Men (Les Metalliens, épisodes parus dans AVENTURES FICTION et FAUCON NOIR) ; Wonder Woman (dès 1947) ; The Sea Devils (Les Diables de la Mer, épisodes parus dans ETRANGES AVENTURES) ; Suicide Squad ; Superman ; Loïs Lane ; Batman ; Atom & Hawkman (épisodes parus dans FAUCON NOIR) ; The Challengers of the Unknown (Les Challengers de l’Inconnu, épisodes parus dans AVENTURES FICTION et ETRANGES AVENTURES) ; Rose and The Thorn ; The Harlequin ; Ragman ; Lady Cop ; Lilith ; Angel and The Ape (Ange et le Singe, personnages créés par R. Kanigher, mais non écrits, épisodes parus dans MANIAKS) ; Blue Beetle ; Captain Marvel ; Steel Sterling (ces trois derniers personnages datant des années 1940 et 1950 et publiés par des compagnies autres que National).

- Aventure : The Viking Prince (Prince Viking, 1ère collaboration avec Joe Kubert, épisodes parus dans TOR) ; The Silent Knight (Le Chevalier Silencieux, 2 épisodes parus dans TOR) ; Rex The Wonder Dog (1 épisode paru dans TOR).
Flash
- Policier : King Faraday (dans le magazine américain Danger Trail en 1950).

- Western : Johnny Thunder ; The Trigger Twins ; Tomahawk ; El Diablo (épisodes parus dans BRÛLANT) ; Outlaw.

- Romance : City Hospital Nurse ; Airline Stewardess ; Hollywood Starlet ; Romance Cruise ; Heartbreak Editor.

On dit que certaines de ses histoires ont inspiré des films. Ainsi King Faraday fait penser à James Bond ; les Diables Rouges du Lieutenant Hunter rappelent " les Douze Salopards " ; et on peut évoquer " Il faut sauver le Soldat Ryan " en voyant les épisodes du Sergent Rock.

Les principaux dessinateurs

Prince Viking Parmi les principaux dessinateurs de récits de guerre que l’on lisait dans ces revues, Joe Kubert est le plus connu. Né en 1926, il a démarré dans le métier dès l’âge de douze ans en gommant et en encrant quelques planches. Dès 1941, il travailla dans le studio de Will Eisner, le créateur du Spirit, puis il encra les dessins de Jack Kirby et de Lou Fine. Dès 1943, il dessina des histoires de super-héros, dont Hawkman dans Flash Comics jusqu’en 1949 sur des scénarios de Gardner Fox. Après son service militaire, Joe Kubert réalisa en 1953 Tor, une histoire des temps préhistoriques, considérée comme son chef d’œuvre ; il n’y a eu que six numéros dont deux en relief (en 1974, DC Comics ressuscita la série qui a été adaptée par Artima dans la publication TOR). Après cet échec, il retourna chez National Periodical Publications et entama une longue collaboration avec le scénariste Robert Kanigher, d’abord sur la série Prince Viking (26 épisodes entre 1955 et 1957 parus dans The Brave And The Bold, certains adaptés dans TOR), puis sur Sergent Rock (à partir de Our Army At War n°83 en 1959 et jusqu’en 1967 sans interruption) et sur L’As Ennemi (1965). En 1958 et 1959, il avait réalisé six superbes épisodes de Hawkman parus dans The Brave And The Bold avec des scénarios de Gardner Fox.
De 1967 à 1976, il devint responsable éditorial chez la National pour ses revues de guerre, ainsi que Tarzan, Korak, etc… En septembre 1976, il fonda une école de formation aux dessins, la Joe Kubert School of Cartoon and Graphic Art, dont sont issus de nombreux dessinateurs de comics actuels. Durant les années 1990, on le retrouva parfois à l’encrage sur les crayonnés de son fils Andy Kubert (Punisher, Captain America) et aux dessins pour Abraham Stone (publié en albums aux éditions Glénat). En 2001, il vient de réaliser un album de Tex publié aux éditions Bonelli (Speciale Tex n°15, Il cavaliere solitario).

Avec les scénarios de Robert Kanigher, Joe Kubert a créé un style unique qui révolutionna l’industrie des comics et qui va servir de modèle à de nombreux artistes. Pour que l’histoire soit efficace, il dessina une perception d’ensemble de la page plutôt qu’une succession de belles cases et il utilisa les techniques cinématographiques : le travelling en trois images successives, le zoom, le panoramique, le gros plan, les plongées et contre-plongées, … et aussi les " double page splash ", c’est-à-dire de grands dessins étalés sur deux pages (employés assez couramment sur les pages 2 et 3 des récits de guerre). Les personnages qu’il dessina surtout dans ses récits de guerre avaient une physionomie particulière et étaient représentés avec beaucoup d’émotions. En fait, Joe Kubert a été un grand précurseur dans l’histoire des comics.

Joe Kubert n’était pas le seul à dessiner les récits de guerre que l’on retrouvait dans BRÛLANT et CHOC. Il y avait d’autres grands dessinateurs. Il faut retenir Russ Heath qui est un dessinateur plus réaliste et qui a su utiliser les techniques de dessin de Joe Kubert pour rendre l’histoire plus crédible et plus efficace. Né en 1926, il commença sa carrière de dessinateur dès 1942 et réalisa des histoires de western, de romance et de science-fiction. Dans les années 1950, il a travaillé avec Harvey Kurtzmann sur les revues Mad et Frontline Combat. C’est aussi à partir de cette période qu’il dessina des comics pour la National Periodical Publications (Robin Hood dans The Brave And The Bold, par exemple). Dans les années 1960, il dessina plusieurs épisodes de Sea Devils et Sgt. Rock dans Our Army At War. Dès 1967, il remplaça Joe Kubert sur Sgt. Rock et c’est à partir de là que ses dessins atteignèrent une parfaite maîtrise, avec une grande attention aux détails, voire même aux costumes et aux effets de lumière. Il arrêta vers 1975 pour s’orienter vers le dessin d’animation.

John Severin, né en 1921, a beaucoup dessiné pour la National Periodical Publications : principalement dans les genres du western, avec des récits écrits par De Fuccio, et de la guerre. Il avait un dessin très réaliste et très détaillé sur les personnages, les décors et les costumes.
Tor N°6
On peut admirer son art sur certains épisodes des Perdants (voir BRÛLANT 1ère et 2ème séries) et de Sgt. Rock (voir CHOC 3ème série n°1). Il est reconnu comme un excellent encreur sur les dessins de Dick Ayers sur Sgt. Fury (voir CHOC 2ème série) et a encré pour la Marvel les dessins de Herb Trimpe sur Incredible Hulk (voir HULK et albums GAMMA chez Artima) et de Marie Severin, sa sœur, sur Kull (voir L’INATTENDU).

Sergent Heath Sam Glanzman est plus connu pour son chef d’œuvre, U.S.S. Stevens, qu’il a écrit et dessiné, et pour les nombreux épisodes du Tank Hanté avec Robert Kanigher comme scénariste. Il utilisa les techniques cinématographiques comme Joe Kubert pour donner une dimension dramatique et remplie d’émotions à ses dessins. Il a apparu comme encreur dans les années 1990 sur les nouvelles aventures de Jonah Hex pour DC Comics.

Dick Ayers a démarré sa carrière de dessinateur-encreur en 1947 en touchant à de nombreux genres comme le western et la guerre. ; il a travaillé avec Jack Kirby et pour de nombreux éditeurs américains, dont DC Comics (le Fossoyeur, Le Soldat Inconnu, Jonah Hex, Kamandi) et Marvel Comics (Sgt. Fury, Captain Savage).

L’équipe Ross Andru (dessinateur) - Mike Esposito (encreur) a beaucoup travaillé pour National Periodical Publications : ils avaient réalisé non seulement des histoires de super-héros (Metal Men, Wonder Woman), mais aussi beaucoup d’histoires de guerre, dont quelques épisodes des Perdants et la première histoire " officielle " du Sergent Rock.. Ross Andru avait travaillé pour Marvel dans les années 1970 en dessinant Spider-Man (L’Araignée) dans STRANGE et Doc Savage dans TITANS des éditions Lug.
George Evans, né en 1920, après avoir travaillé dans les années 1950 pour EC Comics, dessina pour la National et pour Gold Key au début des années 1960. Il avait un graphisme très réaliste, jouant sur les effets de lumière et d’ombre. Il a signé d’excellents récits de guerre sur Sgt. Rock (voir RAID n°4, CHOC 3ème série n°1 à 5) et a dessiné aussi les Perdants (voir CHOC 3ème série) et Commando Viking (voir RAID et CHOC 3ème série. On retrouva son graphisme dans les histoires d’horreur et les aventures de Blackhawk (voir premiers numéros de FAUCON NOIR) pour DC Comics.

Franck Anger


© Pimpf? le 13/09/2001. Proposer un site