Pimpf
La Légion Etrangère dansla Bande Dessinée Populaire 2/2

Et le futur ?

Dans le tome 4 d’Aquablue, la légion étrangère débarque sous les ordres du Général de Blainville tandis que Chuck Dixon imagine une légion étrangère de l’espace dans Alien Legion (1987-91).

En album signalons Les chemins de la gloire de Hulet et Bucquoy une série débutée en 1985 (Glénat) qui retrace la traque de Raymond Lécluse dans les années 30 : il doit s’engager dans la légion pour échapper à la justice qui l’accuse d’avoir abattu un policier au cours d’une manifestation sociale...



Quelques informations supplémentaires.

Le Sergente York de l’italien Rinaldo d’Ami appartient à une brigade imaginaire ouvertement inspirée de la légion étrangère tandis que The Blachawks (Faucon Noir) ou Boys Commando de Jack Kirby, deux bandes de DC peuvent être considérées comme une sorte de légion étrangère ! Enfin, côté filmographie, citons March or Die avec Gene Hackman et Légionnaire avec l’ineffable Jean-Claude Van Damme.

BIOGRAPHIES

ROBIN WOOD est l’autre grand scénariste argentin avec Oesterheld. Sa biographie complète (qui est fort riche) fera le sujet d’un prochain article.

Alberto César Salinas : né le 1er novembre 1932, il est le fils du fameux dessinateur de bd argentin José Luis Salinas (1908-1985). Il débute en 1952 avec Canpiago, un justicier à la Zorro publié dans l’hebdomadaire Super Hombre (textes de Lanus). Il collabore ensuite à diverses revues chez plusieurs éditeurs comme Columba ou Fleetway, se spécialisant dans les séries d’aventures comme Safari Argentino en 1958. Dans la seconde moitié des années 70, il travaille pour la revue Skorpio avec deux séries d’aventures : Continente Nero et Legione Straniera. Plus récemment on lui doit un Dracula (en 1990 puis 1995, texte de Robin Wood) et des épisodes de Chaco (1992) et Dago (écrits par Wood) pour Eura Editoriale. En 2000, il a dessiné I Borgia toujours sur un scénario de son vieux complice Robin Wood.


Luis « Lucho » Olivera est né en 1942 à Corrientes (Argentine). Il débute en 1962 sur Vea y lea et Leoplan et réalise plusieurs couvertures d’Hora Cero et Frontera. En 1964, il publie sa première bd dans Misterix, Legion Extranjera puis il enchaîne avec de nombreux récits sans personnage fixe. Il créé graphiquement le héros sumérien antique Nippur de lagash avec Robin Wood dans D’Artagnan qu’il dessinera de 1967 à 1972 avant que d’autres dessinateurs ne perpétuent jusqu’à nos jours cette œuvre très connue en Argentine et publiée chez nous par Mon Journal. Il entreprend ensuite l’ambitieuse série Gilgamesh el immortal puis signe brièvement une bande sportive pour le KFS, Dick el artillero avec Grassi en 1975, à la suite de Salinas (Gunner il cannnionere en italien) avant d’entrer aux éditions Record pour lesquelles il produit essentiellement des séries de SF ou d’Héroic Fantasy : Yo Ciborg (avec Grassi), Galaxia Cero, Ronar, Planeta Rojo...


Luis Garcia Duran est né à Palermo, un quartier pauvre de Buenos Aires. Après avoir travaillé dans la publicité, il se lance dans la bande dessinée à partir de 1974, acquérant une certaine notoriété en Argentine et même en Angleterre et aux USA. Il a participé à la série La Citta, a dessiné La Selvaggia sur scénario de Ricardo Barrero (dans Euracomix n°39) et a notamment travaillé avec le scénariste Robin Wood sur Qui la legione, Kozacovich & Connors (1987) et Nan Hai (1992).

CASTANET FABRICE


© Pimpf? le 26/11/2003. Proposer un site